Les maisons de bourse belges : Econopolis

©Bloomberg

Le quatrième épisode de notre série sur les maisons de bourse belges nous emmène chez Econopolis.

C’est en 2009 qu’Econopolis naît à Anvers, avec pour ambition de devenir un acteur indépendant dans la gestion de fortune. Mené (notamment) par Geert Noels, le groupe s’est depuis étendu au-delà du marché belge, avec des bureaux qui ont été ouverts à Genève et Singapour.  En parallèle, le groupe va également développer une large offre de fonds, avec une approche de plus en plus thématique ces dernières années. Les actifs sous gestion qui dépassent désormais 2 milliards d’euros

L’offre d’Econopolis comporte neuf fonds de placements, à côté de mandats de gestion discrétionnaire pour le compte d’institutionnels et de familles fortunées. Pour les clients particuliers (pas en gestion de fortune), pas moins de cinq fonds de placement sont disponibles par l’intermédiaire de la banque Crelan, à savoir Crelan Fund Econofuture (fonds mixte flexible), Crelan Fund Econonext (actions et obligations de pays émergents), Crelan Fund EconoStocks (actions exposées sur les thématiques de croissance futures), Crelan Sustainable (fonds mixte durable) et Crelan Global Equity DBI-RDT (fonds d’actions).

"La philosophie de gestion des fonds Econopolis se base sur une approche de long terme et sur des convictions fortes."
Fred Janssens
Partner chez Econopolis

 " La philosophie de gestion des fonds Econopolis se base sur une approche de long terme et sur des convictions fortes, en vue de sélectionner rigoureusement des sociétés de haute qualité qui vont permettre de dégager des performances attractives tout en conservant une volatilité acceptable", souligne Fred Janssens. " Les tendances sociales et durables en constituent le fil rouge ".

La tendance ces dernières années a toutefois concerné le lancement de stratégies plus ciblées ou thématiques, avec notamment le fonds  Econopolis Exponential Technologies (géré par Siddy Jobe et Marc Langeveld) ou Econopolis Belgian Champions (géré par Danny Van Quaethem). Ces deux produits (également disponibles chez Crelan) ont dégagé des performances soutenues depuis leur lancement, avec notamment une progression de 25% en 2020 pour la stratégie exposée sur les actions technologiques et une situation pratiquement à l’équilibre pour le fonds en actions belges.

25%
La progression en 2020 de la stratégie d'Econopolis axée sur les actions technologiques.

Au niveau de la société Econopolis, l’actualité de ces derniers mois a été le rachat de la société par ses dirigeants et par quatre familles d’entrepreneurs belges, ce qui a permis de confirmer l’indépendance de la société. 

" Ce nouvel actionnariat belge reflète les ambitions dans la partie francophone du pays, où Econopolis est encore moins connu ", indique encore Fred Janssens. Enfin, la dernière initiative en date a vu le groupe lancer un service de gestion de patrimoine en ligne appelé Twain, avec la possibilité de davantage personnaliser son portefeuille par rapport aux profils prudents, équilibrés ou dynamiques généralement proposés par les autres banquiers privés, tout en ne se reposant pas uniquement sur des algorithmes comme les autres services de robots-conseillers.

Carte d'identité

Nom : Econopolis

Nom de la SICAV : Econopolis Funds

Villes : Anvers – Genève - Singapour

Date de création : 2009

Actifs sous gestion :  plus de 2 milliards d'euros

Nombre de compartiments : 9 (clients fortunés) + 4 (via Crelan)

Équivalents temps plein : plus de 25

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés