Les marchés ont applaudi Lagarde

©Bloomberg

La perspective d'une intervention de la BCE sous une forme plus large que prévu a permis aux indices boursiers de remonter la pente et à l'euro de redescendre.

"Très solide performance de la présidente Lagarde aujourd'hui." Ces mots sont d'Anders Svendsen, analyste en chef chez Nordea. Les marchés, eux aussi, ont apprécié les propos de Christine Lagarde. Alors qu'ils avaient passé une bonne partie de la journée de jeudi en nette baisse, les indices boursiers européens ont réduit leurs pertes, voire sont passés en territoire positif pour certains.

1,1655 $
La monnaie unique européenne est tombée à 1,1655 dollar vers 17h, peu après la conférence de presse de Christine Lagarde, alors qu'il évoluait encore à 1,1746 dollar la veille.

Le Stoxx 600 des grandes capitalisations européennes, qui a perdu jusqu'à 1,1% en milieu de séance, a fini en repli d'à peine 0,13%. Le Dax de la Bourse de Francfort, qui a abandonné 0,9% au pire moment de la journée boursière, a finalement grimpé de 0,32%. A Bruxelles, le Bel 20 a limité les dégâts en cédant 0,37% en clôture, après avoir accusé un recul de 1,6% dans l'après-midi.

L'euro recule

La tendance s'est infléchie durant la conférence de presse de Lagarde, les investisseurs ayant pris acte de la perspective d'une intervention de nature plus large qu'anticipé de la BCE en décembre, d'autres instruments que le programme d'achats d'actifs d'urgence étant susceptibles d'être utilisés, selon les indications de la présidente de la BCE.

Ces déclarations ont aussi fait baisser l'euro face au dollar. La monnaie unique est tombée à 1,1655 dollar vers 17h, alors qu'elle avait fini à 1,1746 dollar mercredi. Du côté des obligations, les taux d'intérêt des titres de référence à dix ans ont légèrement reculé. Le taux belge est passé de -0,37% à -0,40%. Les marchés anticipent à présent une baisse de taux de la BCE en juin 2021, contre septembre auparavant.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés