analyse

Les marchés profitent de la détente Chine-USA

©AFP

Les principaux marchés européens évoluent en hausse suite à la décision du président américain de repousser le relèvement des droits de douane sur les produits chinois importés. Le secteur automobile en profite tout particulièrement. En Asie, la Bourse de Shanghai a terminé sur un bond de 5,6%, sa meilleure performance depuis juillet 2015.

Les Bourses européennes progressent depuis la décision du président américain Donald Trump de repousser le délai du relèvement des droits de douane sur des centaines de produits chinois importés aux Etats-Unis. Initialement, les Etats-Unis menaçaient de porter de 10% à 25% les droits de douane sur quelque 200 milliards de dollars (176 milliards d'euros environ) de produits chinois importés si aucun accord n'était conclu d'ici au 1er mars entre le pays et la Chine sur plusieurs de ses exigences. Le président américain a justifié sa décision par les progrès "substantiels" accomplis lors des négociations commerciales entre Washington et Pékin. 

Aucune date n'a encore été fixée pour un sommet avec la Chine mais Donald Trump a affirmé que sa rencontre à venir avec le président chinois Xi Jinping sur le conflit commercial entre les deux pays serait un sommet "pour signer" un accord.

"La prolongation du délai montre que les deux parties sont disposées à conclure un accord, ce qui est en soi significatif, car ce n'était pas acquis jusqu'à présent", commente Neil Wilson, analyste chez Markets.com à Londres, tout en soulignant que "les Etats-Unis et la Chine ont encore beaucoup de travail pour assurer un accord; il s'agit d'une prolongation de la trêve, pas d'un traité de paix".

"La prolongation du délai montre que les deux parties sont disposées à conclure un accord."
Neil Wilson
analyste chez Markets.com


Frank Vranken, chief strategist chez Puilaetco Dewaay, souligne lui que "le fait qu'une guerre commerciale complète soit évitée pour l'instant et que les Etats-Unis semblent vouloir arriver à une négociation est très rassurant". "Pékin pourrait offrir une plus longue liste de shopping pour les biens américains et devrait permettre certains progrès sur les droits de propriété industrielle et d'autres thématiques", ajoute-t-il. Il relève aussi que l'annonce de réformes additionnelles en Chine pour le secteur financier apporte aussi du soutien aux marchés. Cette annonce a permis à la Bourse de Shanghaï de terminer sur une hausse de 5,6% ce lundi, sa meilleure performance depuis juillet 2015.

En Europe, le secteur automobile, fortement exposé à la montée des barrières commerciales, signe la plus forte progression pour l'instant. BMW , Daimler  et Volkswagen se distinguent à Francfort. Les valeurs sidérurgiques se portent elles aussi bien. Eramet , ArcelorMittal et Vallourec progressent fortement. 

Les valeurs du luxe, très dépendantes du marché chinois, sont également en progression. LVMH et Kering avancent. 

Par contre, la hausse des actions et le regain général d'appétit pour le risque défavorisent les emprunts d'Etat, ce qui se traduit par une remontée des rendements: celui du Bund allemand à dix ans, référence pour la zone euro, prend près de deux points de base à plus de 0,11%, et celui des Treasuries de même échéance revient vers 2,68%.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés