interview

Les mesures de Trump face au Covid-19? "Du placebo", selon Georges Ugeux

Selon Georges Ugeux, les mesures que va annoncer Donald Trump pour soutenir l'économie américaine sont un placebo. ©Dieter Telemans

L'ancien vice-président de la Bourse de New York pense que l'intervention de la Fed cache une récession aux USA et qu'une baisse de 1% de croissance due au coronavirus est défavorable à Trump.

Georges Ugeux, ancien vice-président de la Bourse de New York et dirigeant de la banque Galileo Global Advisors, analyse les derniers rebondissements de l'actualité américaine, tels que les mesures de Trump face au coronavirus, l'intervention de la Fed et l'élection primaire démocrate. Mais il s’inquiète surtout d’une récession aux États-Unis.

Joe Biden peut-il devenir le candidat démocrate face à Donald Trump?

0,50%
La baisse des taux d'intérêt de la Fed
La Fed a abaissé ses taux d'intérêt entre 1 et 1,25%. Les marchés anticipent maintenant une baisse à 0%.

Côté démocrate, deux types de présidentiables apparaissent, l’un socialiste (Bernie Sanders, NDLR) et l’autre centriste. Pour le moment, Joe Biden est favori, mais son investiture n’est pas évidente. Toutefois, Michael Bloomberg le soutient. Sanders seul ou Biden seul ne peuvent pas gagner contre Donald Trump, qui reste le favori dans les sondages. Historiquement, Sanders et Biden combinés n’ont jamais dépassé 40% des sondages. Mais compte tenu du rassemblement derrière Biden, il pourrait être le candidat face à Trump.

Durant la semaine dernière, les marchés américains ont bien réagi à la possibilité de voir Biden comme candidat démocrate, même si la réaction a été éphémère. Est-ce que Biden est le candidat préféré des marchés?

Joe Biden est porté par beaucoup de monde. Mais on a vu, avec l’intervention de la Réserve fédérale américaine, soi-disant à cause du coronavirus, que les marchés sont fragiles face à la période d’instabilité. Les marchés se préoccupent davantage d’une possible récession aux États-Unis que du candidat démocrate. Beaucoup de gens n’aiment pas Trump; il est possible que le vote de certains républicains aille au candidat démocrate.

Est-ce que la Réserve fédérale américaine a été poussée dans le dos par Donald Trump?

"Aujourd’hui, le coronavirus provoque une réaction de baisse de 1% de taux de croissance du PIB américain. Ce n’est pas favorable à Donald Trump."
Georges Ugeux
Ancien vice-président de la Bourse de New York

Sa décision sur les taux d’intérêt donne cette impression. Mais il faut rappeler que la Fed n’a pas touché à ses taux pendant un an, alors que Trump a multiplié les attaques contre elle. La Fed veut davantage montrer qu’elle est là pour soutenir l’économie. Une baisse de 0,50 point de base reste extraordinaire. Mais pour les marchés d’actions, ce fut un coup dans l’eau. Je suis convaincu qu’il faut rassurer, mais la connexion entre Wall Street et la Fed est malsaine.

Une récession ne serait pas favorable à une réélection de Donald Trump.

Aujourd’hui, le coronavirus provoque une réaction de baisse de 1% de taux de croissance du PIB américain. Ce n’est pas favorable à Trump.

1% de baisse, cela ne signifie pas une récession.

Si l'on arrive à une croissance de 1%, l’effet sur les acteurs économiques est quasi identique à celui d’une récession. J’ai entendu des échos des chefs d’entreprises qui sont très inquiets. Passer de 2,1% à 1% de taux de croissance s’avère être un sérieux ralentissement.

L’économie américaine est-elle très fragile?

Oui. Depuis une longue période, les entreprises se sont endettées plus que nécessaire pour notamment financer des rachats d’actions propres. Vous avez aussi une dette publique en forte évolution, et du côté des ménages américains, la situation du crédit est aussi préoccupante.

Les mesures annoncées par Trump pour soutenir l’économie américaine face au coronavirus vont-elles changer quelque chose?

Pour les entreprises américaines, ces mesures vont diminuer leurs charges. Mais c’est du placebo. Globalement, ce ne sont pas des mesures de politique budgétaire qui viendraient soutenir l’économie américaine. Elles se situent uniquement au niveau des bénéfices des entreprises, en allégeant leurs charges. Ceci va alourdir le déficit budgétaire des USA et diminuer les recettes fiscales.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés