Publicité
Publicité

Les millionnaires belges ont résisté à la pandémie

La croissance du nombre de millionnaires dans le monde a été de 6,3%. La plus forte progression a été observée en Amérique du Nord avec +12%. ©Nick Ledger/ Getty Images

Selon le rapport de Capgemini sur les fortunés, la richesse des millionnaires belges s'est accru de 2,4% en 2020, mais leur nombre a peu progressé.

La prudence des millionnaires belges a payé durant la pandémie. Selon la dernière enquête World Wealth de Capgemini, le nombre de Belges fortunés de plus d'un million de dollars a progressé de 0,7% en 2020. Robert van der Eijk, managing director chez Capgemini, s'est étonné de cette résistance. "On s'attendait à un déclin", a-t-il indiqué lors d'une conférence. La Belgique comptait l'an dernier 133.600 millionnaires, contre 132.700 en 2019 selon la firme. Leur richesse a quant à elle progressé de 2,4%. En moyenne, les actifs des Belges les plus fortunés s'élevaient à 2,5 millions de dollars par personne.

+2,4%
La richesse des Belges fortunés a progressé moins que dans le monde en 2020 selon Capgemini.

L'étude de Capgemini rejoint celle menée par Credit Suisse. La banque avait constaté dans une étude que la richesse des Belges avait augmenté en 2020. La Belgique s'est même placée à la quatrième place des pays qui se sont le plus enrichis l'année dernière selon l'enquête de Credit Suisse.

Comparée à la tendance mondiale, la Belgique reste cependant en retrait, car Capgemini a indiqué que le nombre de millionnaires dans le monde a augmenté de 6,3% en 2020, et leur richesse a progressé de 9,1%. "Les millionnaires belges ne vont pas si bien que ça par rapport aux autres années. Entre 2012 et 2020, la croissance du nombre de millionnaires a été de 61,7% en Belgique", relève Robert van der Eijk.

"L'économie et les marchés financiers ont souffert avec la pandémie, mais tout s'est repris. Cependant, il y a eu des différences avec un Nasdaq et un indice Nikkei qui ont offert des performances positives, par rapport à un FTSE 100 en baisse de 14% et un CAC 40 en recul de 7%. Cela a eu un impact sur les portefeuilles."
Robert van der Eijk
Managing director chez Capgemini

La croissance s'est surtout observée en Amérique du Nord et en Asie. La richesse en Amérique du Nord a grimpé de 12 % en 2020. Capgemini explique cette progression par le comportement des marchés d'actions l'année dernière. "L'économie et les marchés financiers ont souffert avec la pandémie, mais tout s'est repris. Cependant, il y a eu des différences avec un Nasdaq et un indice Nikkei qui ont offert des performances positives, par rapport à un FTSE 100 en baisse de 14% et un CAC 40 en recul de 7%. Cela a eu un impact sur les portefeuilles", constate Robert van der Eijk. De plus, la forte pondération des portefeuilles des millionnaires nord-américains envers les actions a joué en leur faveur en 2020. Capgemini a relevé que 38% de leurs actifs sont investis en actions, contre 22% en Europe.

L'attrait des cryptomonnaies

Les portefeuilles des millionnaires belges comportent en moyenne 21,3% d'actions selon Capgemini. "En 2020, ils ont dû subir une contraction du PIB de 6,3% en Belgique et un recul de la capitalisation boursière de 8,4%. Par contre, l'immobilier a progressé de 4,3% grâce au Covid-19 qui a poussé les gens à quitter leur appartement pour un bien plus confortable", souligne Robert van der Eijk.

Il note aussi que la part des investissements alternatifs chez les Belges les plus fortunés s'avère plus élevée que dans le reste du monde. Celle-ci représente 19% de leur portefeuille contre 14% au niveau global. Dans cette partie, Robert van der Eijk indique qu'il s'agit surtout d'investissements durables. Il admet aussi que les millionnaires belges ont surfé sur la tendance des cryptomonnaies. "Ils ont investi et en sont sortis au bon moment", note-t-il.

Capgemini a relevé que 72% des millionnaires dans le monde ont investi dans les cryptomonnaies et 74% dans des actifs digitaux tels que les tokens, les noms de domaines de site web ou des applications. "Les fortunés voient quelque chose dans les cryptomonnaies", commente Robert van der Eijk. Les fortunés belges n'ont pas fait exception à la règle. Il faut rappeler que l'année dernière, les devises virtuelles ont connu une forte progression, avec un bitcoin en hausse de 276%, de quoi attirer l'attention.

Le résumé

  • Le nombre de Belges fortunés a progressé de 0,7% en 2020. La richesse des fortunés en Belgique a augmenté de 2,4% selon le World Wealth Report de Capgemini.
  • La croissance du nombre de millionnaires dans le monde a été de 6,3%. La plus forte progression a été observée en Amérique du Nord.
  • La performance des marchés d'actions en 2020 a creusé les écarts entre les régions.
  • Capgemini souligne que 72% des millionnaires ont investi dans les cryptomonnaies.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés