Les nouveaux indicateurs économiques : le "Truck Toll Mileage Index" (1/4)

Le Truck toll mileage index de l'agence statistique allemande Destatis se base sur les distances parcourues par les camions. ©Christophe Gateau/dpa

La crise a été si soudaine que les indices conjoncturels traditionnels se sont avérés insuffisants pour mesurer l’ampleur des dégâts. De nouveaux indicateurs, quasi en temps réel, sont utilisés.

Le 14 juillet dernier, Eurostat, l’institution qui publie les statistiques officielles de l’Union européenne, a dévoilé les chiffres de la production industrielle en Europe pour le mois de… mai. Il s’est donc écoulé un mois et demi entre la situation économique considérée et la publication qui en rend compte. Lors de la crise sanitaire et des mesures de confinement qui ont débuté à la mi-mars chez nous, les effets économiques ont été si soudains et d’une ampleur telle qu’il était impossible d’attendre la publication des statistiques officielles, vers la fin avril, pour réagir, que ce soit en tant qu’investisseur, employeur ou autorité publique.

Face à la crise du coronavirus, Destatis a décidé de mettre à jour et de publier l’indice du kilométrage des camions chaque jour ouvrable.

Il fallait donc trouver d’autres manières de prendre le pouls de l’économie. En Allemagne, l’agence Destatis, organe officiel chargé de la publication des statistiques économiques du pays, a rapidement mis au point un nouvel indicateur permettant de donner un aperçu plus rapide de l’évolution de la production industrielle allemande. L’agence statistique s’est basée sur le comptage des kilomètres parcourus par les camions. Les marchandises produites dans les entreprises industrielles doivent être acheminées vers des clients. Leur transport passe, dans la très grande majorité des cas, par des services de fret par camion. Il existe donc un lien étroit entre le niveau de la production industrielle et le nombre de kilomètres parcourus par les poids lourds.

Indice encore "expérimental"

Depuis 2005, l’administration allemande du transport de biens collecte des données numériques relatives au kilométrage des plus grands camions. Dès décembre 2018, Destatis a inclus ces données en tant qu’indicateur économique avancé dans ses publications. Mais à l’époque, cet indice du kilométrage des camions n’était publié qu’à une fréquence mensuelle et avec un décalage d’une quinzaine de jours après la fin du mois écoulé.

Face à la crise du coronavirus, l’agence statistique allemande a décidé de mettre à jour et de publier l’indice chaque jour ouvrable. Depuis début avril, il était donc possible de vérifier, au jour le jour, comment le transport de marchandises évoluait sur les routes allemandes. Cet indice avancé n’est néanmoins pas la panacée. Destatis elle-même le reconnaît : il faut ajuster les données en fonction des saisons et du calendrier selon une méthode qui est en développement, ce qui rend l’indice encore "expérimental", concède l’agence. En avril, l’indice avait chuté de 10,9%. On sait aujourd’hui que la production industrielle allemande avait quant à elle plongé de 17,9%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés