Les perspectives du bitcoin s'assombrissent

Le minage de cryptomonnaies en Chine tombe sous le coup de fortes restrictions. ©EPA

Le bitcoin et les autres cryptomonnaies évoluent en baisse depuis le mois de mai, sous l'impact d'une régulation plus sévère. Des analystes craignent un recul encore plus prononcé.

Le bitcoin a connu un sursis ce mercredi. Il a bondi à plus de 34.000 dollars juste après une séance particulièrement volatile où il est tombé jusqu'à 28.600 dollars, son plus bas niveau depuis janvier. Avec cette remontée, il est parvenu à maintenir une progression depuis le début de l'année, de l'ordre de 13%.

La précédente chute du bitcoin est survenue après que la banque centrale chinoise a demandé aux plus grandes banques du pays et aux services de paiement de sévir davantage contre le trading en cryptomonnaies. Pékin n'en finit plus de serrer la vis contre les devises virtuelles.

Depuis son pic atteint à la mi-avril, à 65.000 dollars, le bitcoin a chuté de près de 56%. Le fondateur de Tesla, Elon Musk, a provoqué un véritable mouvement baissier sur la cryptomonnaie après une série de tweets mettant en cause la consommation énergétique du bitcoin.

"Toute classe d'actifs qui connaît une augmentation fulgurante de la même manière que nous l'avons vu avec les devises virtuelles doit corriger."
Iqbal Gandham
Vice-président de Ledger

Toutefois, d'autres analystes estiment que le recul du bitcoin, mais aussi des autres cryptomonnaies, s'explique par la récente surchauffe de celles-ci. "Les fondamentaux sous-jacents du monde des cryptomonnaies n'ont pas changé et cette correction était attendue", a déclaré Iqbal Gandham, vice-président de Ledger. "Toute classe d'actifs qui connaît une augmentation fulgurante de la même manière que nous l'avons vu avec les devises virtuelles doit corriger. La situation en Chine a peut-être exacerbé cela, ainsi que le taux accru d'adoption des cryptomonnaies par les nouveaux utilisateurs, suite aux tweets de diverses personnalités", ajoute-t-il.

Liquidations importantes

"L'action de la Chine a provoqué une grande vague de liquidations chez les investisseurs particuliers."
Mike Novogratz
Fondateur de Galaxy Digital

Mais d'autres analystes ont remarqué que les pays comme la Chine ou l'Iran ciblent en particulier les sociétés de minage de cryptomonnaies, accusées de consommer beaucoup d'énergie. Les autorités du Sichuan, de Xinjiang et de Mongolie ont imposé de fortes restrictions pour le minage. L'Iran a interdit depuis mai le minage de cryptomonnaies pendant quatre mois alors que le pays est confronté à des coupures d'électricité dans plusieurs villes. "L'action de la Chine a provoqué une grande vague de liquidations chez les investisseurs particuliers", a constaté Mike Novogratz, fondateur de Galaxy Digital, une firme de services financiers dédiée aux cryptomonnaies, et un des plus gros investisseurs dans les devises virtuelles. "Beaucoup de cryptomonnaies sont produites en Asie, une grande partie est axée sur la Chine. Nous assistons donc à de grosses liquidations, il est donc difficile de déterminer si on a touché le fond avec les cryptomonnaies", a-t-il ajouté.

Incertitudes

30.000
Dollars
Le bitcoin évolue depuis un mois dans une fourchette autour de ce montant.

Certains analystes pensent que tant que le bitcoin n'enfonce pas le seuil des 28.000 dollars, il ne va pas tomber plus bas. "Compte tenu de l'importance accordée au seuil psychologique de 30.000 dollars, je soupçonne que l'argent intelligent a revu à la baisse ses stop loss", a indiqué Jeffrey Halley, analyste chez Oanda Asia Pacific. "Avec un palier de 34.000 dollars maintenant, le bitcoin a probablement résisté à la tempête à court terme", a-t-il ajouté.

Toutefois, le bitcoin évolue depuis un mois dans une fourchette autour de 30.000 dollars, signe que l'intérêt pour la cryptomonnaie s'essouffle. Les autres devises virtuelles n'ont pas résisté, avec un ether sous 2.000 dollars, et le dogecoin autour de 0,25 dollar. Les investisseurs se méfient aussi de la régulation qui menace les cryptomonnaies. La Banque des règlements Internationaux, qui chapeaute les banques centrales, a appelé ce mois-ci à des règles plus strictes pour les détenteurs d'actifs numériques.

Le résumé

  • Les restrictions chinoises ont pesé sur le bitcoin. Mais celui-ci a rebondi à 34.000 dollars.
  • Des analystes estiment qu'il est difficile de déterminer si la cryptomonnaie a touché le fond.
  • Les investisseurs restent méfiants face à une régulation qui se durcit pour les devises virtuelles.
  • La Banque des Règlements Internationaux a appelé à des règles plus strictes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés