Publicité

Les regards tournés vers l'Opep+ la semaine prochaine

L'Opep et ses alliés se réuniront lundi pour décider d'une augmentation des quotas de pétrole. ©REUTERS

L'Opep et ses alliés doivent décider d'une augmentation des quotas de pétrole. La Bourse de Shanghai est fermée jusqu'à vendredi.

Dans un contexte de crise énergétique, la réunion des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de leurs alliés au sein de l'Opep+, lundi, sera très suivie par les investisseurs. Le cartel et ces pays, parmi lesquels la Russie, devraient trouver un accord pour augmenter de 400.000 barils par jour leur production en novembre. Mais des analystes estiment que cette augmentation ne suffira pas face à la hausse de la demande mondiale.

"Si l'Opep+ s'en tient à son augmentation antérieure de 400.000 barils par jour en novembre, il est peu probable que cela suffise à faire face à la croissance de la demande", a indiqué Vivek Dhar, analyste chez Commonwealth Bank of Australia, dans une note.

Si l'Opep+ s'en tient à son augmentation antérieure de 400.000 barils par jour en novembre, il est peu probable que cela suffise à faire face à la croissance de la demande.
Vivek Dhar
Analyste chez Commonwealth Bank of Australia

Les analystes de Barclays ont noté que "la reprise de la demande dépasserait les mesures de l'Opep + pour réduire ses restrictions en partie en raison de la capacité limitée de certains producteurs du groupe à augmenter leur production, ce qui devrait conduire les stocks au plus bas niveau depuis des décennies."

Les contraintes sur l'offre face à une demande mondiale en progression ont propulsé le baril du Brent à un plus de haut de trois ans, à plus de 80 dollars. Les analystes chez Goldman Sachs et Citigroup ne prévoient pas de renversement de tendance d’ici à la fin de l'année.

Les investisseurs devront aussi composer avec une bourse de Shanghai fermée de lundi à vendredi en raison de la fête nationale chinoise, appelée Golden week.

Du côté des statistiques économiques, les chiffres des créations d'emplois et du chômage aux États-Unis en septembre sont attendus vendredi prochain. En août, 235.000 emplois ont été créés outre-Atlantique par rapport aux projections attendues de 750.000, et après un chiffre de plus d'un million en juillet. Le variant Delta du Covid-19 a pesé, selon des économistes, sur le marché du travail américain et les consommateurs. Les chiffres pour le mois de septembre annoncés par le Département du Travail américain seront donc très scrutés.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés