Les swaps de taux d'intérêt ont coûté 2,57 milliards d'euros à la Belgique

©Photo News

Pour se prémunir contre une éventuelle montée des taux qui aurait rendu le financement de l'Etat plus onéreux, la Belgique a dépensé 2,57 milliards d'euros.

La décision du gouvernement fédéral belge de se protéger contre une remontée des taux d'intérêt a finalement coûté 2,57 milliards d'euros, selon Jean Deboutte, directeur de l'Agence de la dette, lors de la présentation de son rapport annuel.

Explications: En 2014, le Trésor avait décidé de profiter des taux d'intérêts bas de l'époque en optant pour des taux fixes grâce au mécanisme appelé swaps de taux d'intérêt. Une manière de se prémunir contre une éventuelle montée des taux qui aurait rendu le financement de l'Etat plus onéreux. Les années suivantes, les taux d'intérêt ont néanmoins continué à diminuer jusqu'à des niveaux historiquement bas. Le Trésor a donc dû payer la différence entre les taux fixés et les taux du marché. Avec un coût: 2,57 milliards d'euros pour la période 2015-2016 au total.

Parallèlement, le Trésor assure avoir épargné au moins quelque 4,7 milliards d'euros grâce aux taux d'intérêt bas. "Sur ces 4,7 milliards d'euros, 2,57 milliards d'euros ont été grignotés par les swaps. Il reste toutefois un avantage net de 2,2 milliards d'euros", selon Deboutte.

L'Etat fédéral a désormais cette opération derrière lui. "Nous pouvons maintenant pleinement profiter des taux d'intérêt bas", affirme Jean Deboutte.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés