Les tensions commerciales pèsent à nouveau sur les actions européennes

©Bloomberg

Les principales bourses européennes sont en nette baisse ce lundi, souffrant toujours des annonces de Donald Trump sur le commerce.

Les Bourses mondiales sont toujours ébranlées par la décision du président américain Donald Trump d'imposer à compter du 1er septembre des droits de douane de 10% sur les 300 milliards de dollars d'importations chinoises encore non taxées.

A midi, le BEL 20 perdait 1,71%, idem pour le CAC 40. À Francfort, le Dax perdait 1,23% et à Londres, le FTSE cédait 1,73%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonnait 1,46% et le Stoxx 600 1,66%.

Cette nouvelle baisse fait suite à un vendredi particulièrement compliqué sur les marchés, une séance lors de laquelle le Bel 20 avait perdu 3,14%.

La crainte principale est que nous entrions dans une période longue de tensions fortescomme actuellement, dans ce cas l'économie serait très affectée.
Stéphane Déo
LPBPAMI

Une escalade des tensions commerciales est "particulièrement inquiétante alors que l'économie mondiale est fragile, il faut espérer que tout ceci ne soit que tactique de négociations", déclare Stéphane Déo chez LPBPAMI. "La crainte principale est que nous entrions dans une période longue de tensions fortescomme actuellement, dans ce cas l'économie serait très affectée." 

Les résultats définitifs des enquêtes PMI sont venus assombrir un peu plus le tableau puisque le secteur privé allemand a connu en juillet son rythme d'activité le plus faible en plus de six ans, dénotant une entame difficile pour la croissance du troisième trimestre.

La nervosité des places européennes s'illustre par la remontée de l'indice mesurant la volatilité implicite de l'EuroStoxx 50, qui prend 14,03% à un plus haut de janvier.

Mouvement général de ventes

Les inquiétudes sur le commerce entraînent un mouvement général de ventes sur le marché actions, avec plus de 90% des valeurs de l'indice paneuropéen Stoxx 600 qui sont en baisse. Les ressources de base, dont la Chine est un gros consommateur, sont particulièrement pénalisées: l'indice Stoxx du secteur lâche 3,42% et ArcelorMittal (-3,95%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 à Paris. Les valeurs technologiques et du luxe sont également vendues: LVMH et STMicroelectronics perdent respectivement 2,99% et de 3,13%.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés