Luckin Coffee, le "Starbucks chinois", enterre son rêve américain

Le concept de Luckin Coffee repose notamment sur des points de vente minimalistes. ©Imaginechina

Mis en cause dans un retentissant scandale de fraude, Luckin Coffee jette l’éponge et quitte la Bourse de New York.

La chaîne chinoise Luckin Coffee, qui entendait rivaliser avec le géant américain Starbucks, a annoncé ce week-end son retrait de la Bourse de New York où elle est cotée. L’épilogue d’une aventure américaine compromise par une affaire retentissante de fraude.

"À compter du 29 juin, Luckin Coffee suspendra ses activités sur le Nasdaq et demandera le retrait de la cote."
Luckin Coffee

Le groupe a révélé début avril qu'un de ses dirigeants était accusé d'avoir falsifié le chiffre des ventes en 2019 à hauteur de 2,2 milliards de yuans (290 millions d'euros). Une révélation qui avait fait l'effet d'une bombe: l'action de la société cotée au Nasdaq à New York avait, dans la foulée, chuté de plus de 70%. Et les échanges avaient été suspendus plusieurs semaines.

"À compter du 29 juin, Luckin Coffee suspendra ses activités sur le Nasdaq et demandera le retrait de la cote", a annoncé le groupe dans un communiqué.

Mi-mai, le Nasdaq avait prié Luckin Coffee de quitter la Bourse de New York en raison notamment de "préoccupations d'intérêt public soulevées par les transactions truquées révélées par la société". Si la chaîne de boissons chaudes souhaitait, au départ, faire appel de cette décision, elle a finalement décidé de jeter l’éponge. Luckin Coffee "présente une nouvelle fois ses excuses pour les conséquences déplorables de l'incident", ajoute le communiqué en référence au scandale.

Développement fulgurant

Créée il y a peine trois ans, en 2017, Luckin Coffee a connu un développement ultra-rapide grâce au soutien financier d'investisseurs étrangers. L'enseigne s'est rapidement introduite sur le Nasdaq en mai 2019, où elle a pu lever 561 millions de dollars.

Luckin compte en Chine plus de 4.500 points de vente, contre 4.200 environ pour Starbucks, son concurrent direct pourtant implanté dans le pays depuis 1999. Pour bousculer la chaîne américaine, qui a largement favorisé le décollage d'une culture du café en Chine, Luckin Coffee a attiré les consommateurs à coups de généreux coupons de réduction.

561 millions
de dollars
Luckin Coffee s'est rapidement introduite sur le Nasdaq en mai 2019, où elle a pu lever 561 millions de dollars.

Contrairement aux vastes espaces de son rival américain, elle propose en majorité des points de vente minimalistes, avec des cafés préalablement payés sur une application mobile, puis à emporter ou à se faire livrer à la maison ou au bureau.

Luckin doit tenir, début juillet, une assemblée générale extraordinaire pour voter la révocation de plusieurs membres de sa direction, dont son président Charles Zhengyao Lu. Une étape qui suit les recommandation d’une enquête interne à l’entreprise qui s’est déjà séparée de son CEO et son COO.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés