Méfiez-vous des investissements exotiques et peu connus

©Thierry du Bois

La FSMA met en garde contre les pratiques de "boiler rooms": des sociétés financières qui soumettent les investisseurs à de fortes pressions pour investir toujours plus dans des produits qui s'avèrent au final déficitaires.

La FSMA met en garde contre les activités de différentes "boiler rooms". Cela consiste en l'approche de consommateurs par téléphone le plus souvent dans le but de vendre des produits financiers exotiques ou des actions peu connues. Plusieurs sociétés sont dans le collimateur telles que Hawk Trade, Saito Mergers & Acquisitions, White-Miller Associates et Global Strategy Capital Markets Ltd.

"Même si les 'boiler rooms' se présentent comme des prestataires de services agréés disposant d’un site web et de formulaires professionnels, il s’agit cependant d’escrocs et les actions ou produits proposés sont fictifs ou sans valeur", souligne le gendarme des marchés et l'autorité en charge de la protection des investisseurs.

La FSMA explique ainsi que le consommateur est attiré au moyen d’un premier investissement, d’un montant limité, qui s’avère très vite rentable. Par la suite, il lui est demandé d’investir davantage. Contrairement au premier investissement limité, les nouveaux investissements sont déficitaires. Lorsque le consommateur souhaite récupérer son argent, cela s’avère impossible sans versements complémentaires. "Dans le cadre de pareilles opérations, les fraudeurs n’hésitent pas à soumettre le consommateur à une très forte pression (d’où l’appellation anglaise de 'boiler room')", précise l'autorité.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés