Publicité
Publicité

Nike, Puma et Adidas, un trio gagnant

Nike, sponsor de l'équipe anglaise, gagnante boursière. ©EPA

Au sein de notre "Euro 11", les trois équipementiers ont bien presté depuis le début du mois de juin.

Notre "Euro 11" boursier, composé de sociétés liées à l'Euro 2020 de football, a gagné 1,7% depuis le début juin. C'est un peu mieux que l'indice Stoxx Europe 600 qui a engrangé 1,3% dans un contexte en dents de scie sur les marchés.

C'est le trio d’attaque constitué par les principaux équipementiers cotés en bourse qui a contribué à la performance. Nike, qui sponsorise l'équipe d'Angleterre, a bondi de 19%. Puma, lié à l'équipe d'Italie, a gagné 10% alors qu'Adidas a pris 6,6%. Ce sont les résultats et les perspectives publiés par Nike le 24 juin qui ont soutenu le secteur davantage que les ventes de maillots liés à l'Euro 2020. Les analystes estiment que la période de déconfinement constitue un soutien pour les marques sportives.

+1,7%
La performance de notre indice Euro 11.

L'autre valeur qui a tiré son épingle du jeu est Just Eat Takeway.com (+4,5%) qui est un des sponsors de l'Euro 2020. Soutenue par des recommandations d'analystes, l'action a entamé une remontée après sa baisse du début de l'année. La société vient d’absorber la firme américaine Grubhub pour plus de 7 milliards de dollars et affiche ses ambitions au niveau mondial.

Nos 7 autres "joueurs" (EVS, FedEx Corp, Coca-Cola, VW, Carrefour, TF1, AB InBev) ont affiché des performances négatives depuis début juin.

Petite précision, cette sélection d'actions a été constituée à titre purement indicatif. Il ne s’agissait nullement de recommandations d’achat.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés