interview

Olivier Colsoul (AG Insurance): "Une reprise attendue à partir du deuxième trimestre"

©Nagelmackers

Chez AG Insurance, on table sur une reprise plus marquée vers la mi-2021. On y reste également convaincu du potentiel de certains compartiments du marché obligataire.

Ce mercredi, c’était au tour des spécialistes d’AG Insurance de venir présenter leurs attentes économiques pour l’année à venir. Pour Olivier Colsoul, senior strategist, l’année 2021 sera marquée par une poursuite du soutien budgétaire à la croissance de la part des autorités publiques, que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis. "Dans notre scénario de base, l’activité économique devrait progressivement se reprendre dans le courant de l’année prochaine, à partir même du deuxième trimestre en fonction du progrès qui sera fait dans la distribution des vaccins."

"L’activité économique devrait progressivement se reprendre dans le courant de l’année prochaine, à partir même du deuxième trimestre en fonction du progrès qui sera fait dans la distribution des vaccins."
Olivier Colsoul
Senior strategist chez AG Insurance

Après une contraction des résultats de 35% attendue pour 2020 dans les sociétés européennes, il s’attend à un rebond tout aussi violent de 42% pour 2021. Pour les Etats-Unis, il souligne que les valorisations sont beaucoup plus chères, mais avec également un redressement attendu des résultats (+22%) pour l’année prochaine. "Nous restons donc constructifs pour le long terme." Pour les investisseurs ayant moins d’envie d’être trop exposé sur la volatilité des bourses, il souligne qu’il existe encore du potentiel sur les obligations d’entreprises dans un contexte où celle-ci vont pouvoir continuer à se refinancer à des taux plus favorables.

Portefeuille

Au niveau de la stratégie d’investissement du portefeuille du groupe, Wim Vermeir, chief investment officer chez AG Insurance, souligne que le contexte actuel reste assez difficile pour piloter un portefeuille dont trois-quarts des actifs sont consacrés à l’assurance-vie.

87%
La proportion d'investissements d'AG Insurance positionés sur les marchés obligataires.

"Une grande partie de notre portefeuille (environ 30 milliards) a toutefois été investie sur du très long terme afin de pouvoir conserver un niveau de versements suffisants pour faire face à nos engagements. Nous restons très prudents dans notre allocation d’actifs, avec 87% des investissements qui restent positionnés sur les marchés obligataires et principalement sur des obligations de très haute qualité", dont 50% en dette souveraine, 17% en obligations d’entreprises et 20% en prêts avec une majorité d’émissions notées entre A et AAA.

"La portion des prêts est en forte croissance (de 11% en 2016 à 20% aujourd’hui), car ces instruments sont moins manipulés par l’intervention de la Banque centrale européenne, avec des rendements qui restent également plus attractifs". Le solde du portefeuille est exposé à 10% sur les investissements immobiliers, et seulement 3% sur les marchés boursiers.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés