Où se trouve la nouvelle bulle financière?

©BLOOMBERG

Michael Burry, un gestionnaire de fonds qui avait prédit correctement la crise des subprimes, estime qu'une bulle s'est formée dans les fonds indiciels (ETF).

Les ETF, fonds qui répliquent la performance d'un indice boursier, vont-ils provoquer une crise? Michael Burry s'inquiète d'une bulle dans ces produits d'investissement passifs. Le gestionnaire de fonds s'est distingué dans le passé en prédisant correctement la crise des subprimes aux Etats-Unis. Le film "The big Short" porte d'ailleurs l'attention sur le gestionnaire, incarné à l'écran par l'acteur Christian Bale. 

"La bulle dans les investissements passifs à travers les ETF et la tendance à choisir des gestionnaires de fonds qui gèrent de très gros montants  ont rendu l'investissement dans les plus petites valeurs délaissé partout dans le monde" constate-t-il. 

Ses propos font écho à de récentes inquiétudes dans la sphère financière sur la liquidité des ETF, qui pèsent 4000 milliards de dollars aux Etats-Unis. Les observateurs de marché craignent qu'en cas de choc sur les marchés, les teneurs de liquidité sur les ETF se retirent et provoquent un gel des transactions. Aux Etats-Unis, une loi datant de 1997 empêche les firmes d'investissement et les banques d'acheter et de vendre des titres sur le marché, afin d'éviter des conflits d'intérêts. Des firmes de trading comme Susquehannah et Jane Street ont endossé ce rôle, mais des participants de marchés s'interrogent sur leur capacité à rester dans le marché en cas de stress. En Europe, la situation reste différente. En Grande-Bretagne, comme en Italie, la liquidité des ETF est assurée par des émetteurs de fonds indiciels.

Les ETF ont gagné en popularité auprès des investisseurs ces dernières années en raison de la déception de ceux-ci face aux frais élevés et aux rendements décevants des gestionnaires actifs. Moody's Investors Service prédit même que d'ici 2021, les fonds indiciels vont dépasser les fonds gérés activement aux Etats-Unis. Ce changement s'est opéré alors que les actions dites value (bon marché) et les petites valeurs ont sous-performé ces dernières années. Michael Burry souligne que l'argent investi dans les ETF profite aux grandes sociétés cotées, au détriment des petites valeurs.

"Il reste une opportunité (dans les petites valeurs), mais les gestionnaires de fonds sont très peu nombreux à en tirer parti", indique encore Michael Burry.

Le gestionnaire mise en ce moment sur les valeurs coréennes. Son fonds Scion Asset Management est investi dans deux sociétés de petite capitalisation, GameStop Corp, un vendeur de jeux vidéos, et Tailored Brands, un distributeur de vêtements pour hommes. Les actions coréennes sont pourtant délaissées par les investisseurs. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect