Overstock, de déboires en déboires avec le bitcoin

©AFP

L'un des rares sites à offrir la possibilité de payer en bitcoins voit son cours chuter de plus de 25% cette année.

Le site de commerce en ligne américain Overstock voit son cours chuter de plus de 25% depuis le début de l’année. C’est l’un des rares à offrir la possibilité de payer en bitcoins. Son sort est donc associé à l’évolution de la cryptomonnaie, qui depuis le début de l’année a perdu 39% à cause de la volonté de pays comme la Corée du Sud, les Etats-Unis et le Japon de réguler les plateformes de négociation en cryptodevises, mais aussi à cause de la liquidation de la plateforme Mt. Gox.

La valeur a attiré les short sellers, ces investisseurs qui parient sur la baisse d’un titre. Selon S3 Partners, une firme d’analyse financière, presque 45% des actions Overstock échangeables sont utilisées par les short sellers, alors qu’en septembre, ce pourcentage ne s’élevait qu’à 13%.

Jeudi dernier, le titre a perdu 13% avant l’ouverture des marchés américains suite à l’annonce que la Securities and Exchange Commission pourrait retarder l’Initial coin offering de la société. Car celle-ci prévoit de lancer sa blockchain, baptisée tZero, et initier sa propre cryptomonnaie. Elle avait annoncé son projet en septembre.

Patrick Byrne, le patron d’Overstock, s’attire aussi les foudres des short sellers. Il avait indiqué jeudi dernier son intention de développer "le modèle classique d’internet" pour la croissance de son groupe à tout prix, après avoir dévoilé un recul de 13% de ses revenus au quatrième trimestre, à 456 millions de dollars, et une perte nette de 95,69 millions de dollars. Les investisseurs ne l’ont visiblement pas entendu de la même oreille.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés