Pas de hausse des taux obligataires en 2020 selon Degroof Petercam

©AFP

Degroof Petercam estime que les taux obligataires vont rester bas l'année prochaine alors que la croissance économique va rester faible. Les actions constituent toujours un bon placement selon la banque.

L'année prochaine ne s'annonce pas très différente de 2019, selon Hans Bevers et Jérôme Van der Bruggen, respectivement chief economist et responsable de la stratégie d'investissement chez Degroof Petercam. Ils ont présenté leurs prévisions économiques et d'investissement pour l'année prochaine. "Les banques centrales vont rester accommodantes" estime Hans Bevers.

L'économiste a relevé que, sur une période historique, les banques centrales dans le monde n'ont relevé que très peu de fois et durant une très courte période leur taux d'intérêt. "Il est vraiment difficile d'augmenter les taux d'intérêt. La tendance historique est plutôt d'avoir des taux d'intérêt naturellement bas" ajoute-t-il. 

Les actions restent les actifs les plus performants sur le long terme.
Jérôme van der Bruggen
Responsable de la stratégie d'investissement chez Degroof Petercam

Croissance modérée

L'économie mondiale ne devrait pas connaître une forte croissance selon lui à cause de l'incertitude géopolitique liée à la guerre commerciale, le Brexit et les élections présidentielles américaines. "Le secteur automobile fait toujours face à des changements structurels, comme une transition difficile vers les véhicules électriques" indique Hans Bevers. Et il ne voit pas de grands plans de relance.

Dans ce contexte, les taux obligataires vont rester faibles."Il est difficile de voir le taux américain à dix ans à plus de 3%" souligne l'économiste. "En Europe, on ne doit pas s'attendre à de grandes hausses de taux obligataires car le Brexit reste un problème, la croissance économique en Italie est très faible et les pays ne veulent pas lancer de grands plans de relance" ajoute-t-il.

La tendance historique est plutôt d'avoir des taux d'intérêt naturellement bas.
Hans Bevers
Chief economist chez Degroof Petercam

Des actions toujours intéressantes

Le contexte reste par contre favorable pour les actions, souligne Jérôme Van der Bruggen."Les actions restent les actifs les plus performants sur le long terme alors que l'on assiste à un long cycle de croissance des bénéfices de sociétés" précise-t-il.

Il insiste surtout surtout les actions de sociétés de qualité, "que l'on trouve généralement dans les secteurs de la santé, de la technologie, de l'alimentation et des biens de consommation, mais aussi parmi le secteur industriel  avec des sociétés comme Assa Abloy et Atlas Copco".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés