Publicité

Pékin rend illégales toutes les transactions en cryptomonnaies

Les autorités chinoises ont durci, vendredi, leur campagne de répression à l'encontre du négoce de cryptomonnaies. ©REUTERS

La Banque centrale chinoise a jugé ce vendredi que toutes les transactions financières impliquant des cryptomonnaies étaient illégales. Le cours du bitcoin accuse le coup.

Les autorités chinoises ont durci, ce vendredi, leur campagne de répression à l'encontre du négoce de cryptomonnaies en se dotant d'un dispositif rendant illégales toutes les activités entourant les échanges de bitcoins et autres devises virtuelles.

"Les activités commerciales liées aux monnaies virtuelles sont des activités financières illégales", a déclaré la Banque centrale chinoise (PBOC) dans un communiqué en ligne. Elle a ajouté que les contrevenants feraient "l'objet d'une enquête pour responsabilité pénale conformément à la loi".

Cette fois l'interdiction semble plus spécifiquement viser les plateformes de cryptomonnaies étrangères qui offrent leurs services aux résidents chinois.

Sa décision interdit toutes les activités financières impliquant des cryptomonnaies, telles que le commerce de monnaies virtuelles, la vente de jetons, les transactions impliquant des dérivés de devises virtuelles et les "collectes de fonds illégales".

Plateformes étrangères visées

Les autorités s'étaient déjà engagé au mois de mai à en finir avec ces activités afin de réduire les risques financiers qu'elles impliquent. Outre l'interdiction du "minage" de bitcoin, il était aussi interdit depuis lors aux institutions financières chinoises, dont les banques et les entreprises de paiements, de proposer à leurs clients tout service lié aux cryptomonnaies.

Mais cette fois l'interdiction semble plus spécifiquement viser les plateformes de cryptomonnaies étrangères auxquelles avaient encore accès les résidents chinois. Un accès qui n'a sans doute pas permis, malgré les mesures déjà prises, d'éradiquer ce que Pékin qualifie de "spéculation dangereuse". Selon les données de Chainanalysis, les portefeuilles de cryptomonnaies en Chine ont gonflé de 150 millions de dollars entre le mois de janvier et de juin dernier.

Le bitcoin est dénoncé par ses adversaires pour son extrême volatilité et son caractère spéculatif.

Chute des cryptomonnaies

"Le gouvernement est déterminé à resserrer son étreinte autour de la spéculation sur les monnaies virtuelles et sur les activités et malversations financières qui lui sont liées afin de préserver les biens de la population et de maintenir l'ordre économique, financier et social", a dit la PBOC dans un communiqué publié sur son site internet.

En réaction à cette annonce, le bitcoin, la cryptomonnaie la plus échangée, a directement perdu jusqu'à 7%, pour retomber autour des 41.500 dollars. Les autres cryptomonnaies ont aussi reculé fortement : l'ether a ainsi chuté de plus de 10% dans la foulée, revenant à environ 2.800 dollars, et l'ensemble du marché a effacé près de 150 milliards de dollars de sa valorisation, à 1.850 milliards de dollars, selon le site Coinmarketcap, qui recense plus de 12.000 cryptomonnaies.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés