Performances contrastées dans l’intelligence artificielle

©BELGAIMAGE

Les deux meilleurs fonds ont donné la préférence aux petites et moyennes capitalisations.

Investir dans l’intelligence artificielle (IA) est incontestablement à la mode, avec quatre fonds qui ont fait leur apparition sur le marché belge depuis 2017. Le plus ancien, commercialisé par Allianz Global Investors, est également celui qui a connu l’exercice 2020 le plus exceptionnel, avec une progression de pratiquement 80% et des actifs sous gestion qui ont explosé ces derniers mois, pour approcher désormais 5,5 milliards d’euros.

80%
La progression enregistrée cette année par le fonds Allianz Global Artificial Intelligence.

Fondamentaux

Sur ce segment, les performances ont toutefois été très contrastées. Si Echiquier Artificial Intelligence a également réalisé une performance très soutenue, les autres fonds ont été plus en retrait en raison de stratégies d’investissement différentes par rapport aux deux fonds qui dominent la catégorie. Le fonds de DWS est par exemple investi dans des capitalisations beaucoup plus importantes, tandis que les fonds d’Allianz et de La Financière de l’Echiquier se basent plus sur des moyennes capitalisations. Leurs niveaux de volatilité réservent toutefois ces produits aux investisseurs ayant une bonne résistance aux fortes variations de cours.  

"C’est la technologie qui va définir l’évolution du monde au XXIe siècle, avec un potentiel de croissance qui reste exponentiel. Toutes les activités vont être impactées par ces technologies."
Rolando Grandi
Gestionnaire du fonds Echiquier Artificial Intelligence

Pour Rolando Grandi (gestionnaire du fonds Echiquier Artificial Intelligence), l’intelligence artificielle va continuer de se propager dans de nombreuses facettes de la vie quotidienne. "C’est la technologie qui va définir l’évolution du monde au XXIe siècle, avec un potentiel de croissance qui reste exponentiel. Toutes les activités vont être impactées par ces technologies". Il pilote une stratégie concentrée sur environ 35 lignes, avec près de 50% des actifs sous gestion positionnés sur les 10 premières positions du portefeuille.

Valorisation

Sebastian Thomas (Allianz GI) souligne que les entreprises qu’il détient ont trouvé de nombreux débouchés lorsque les nouveaux modes de consommation et les nouvelles manières d’organiser le travail ont commencé à se généraliser lors de l’arrivée de la pandémie.  "Nous avons profité de la dislocation sur certains secteurs pour prendre de nouvelles positions et profiter de valorisations attractives."

De son côté, Rolando Grandi (LFDE) est également confiant. "Notre fonds est géré activement, et nous ne conservons que des positions pour lesquelles nous tablons sur une croissance du cours minimale de 45% sur un horizon de 3 ans. Le niveau de pénétration des solutions d’IA reste encore relativement faible dans de nombreux secteurs de l’économie. Nous ne sommes encore qu’au début de cette révolution".

Fonds vedette: Allianz Global Artificial Intelligence

ISIN: LU1548497186

Gestionnaire: Sebastian Thomas

Le fonds géré est exposé sur une soixantaine de positions avec près de 95% des actifs exposés sur le marché américain. Son gestionnaire apprécie particulièrement Tesla, un titre sur lequel le fonds fait des entrées et sorties fréquentes. Le portefeuille est exposé sur des tendances comme le déploiement des infrastructures liées aux intelligences artificielles et le développement de logiciels d’aide à la décision basée sur des algorithmes. Le secteur technologique et les services de communication représentent 75% des actifs sous gestion.

Principales positions: Tesla, Roku, Snap, Square, Splunk, Slack Technologies, Facebook

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés