Peter Lynch, le pionnier de la gestion active

Peter Lynch (Fidelity Investments) ©BLOOMBERG NEWS

Gestionnaire vedette de Fidelity Investment, Peter Lynch a adopté un style d'investissement caractérisé par sa capacité à s'adapter aux circonstances du marché, ce qui lui a valu le surnom de "caméléon".

Peter Lynch nait en 1944 dans le Massachusetts. Il sort du Boston College en 1965 et est engagé comme stagiaire chez Fidelity l’année suivante. Après un passage à l’armée, il sort de la réputée Warthon School of Business en 1968 et est engagé à titre définitif par Fidelity en 1969. Sa renommée a essentiellement été acquise entre 1977 et 1990, une période durant laquelle il gère le Fidelity Magellan Fund.

S’il est relativement facile de prévoir si une action va grimper sur 10 ou 20 ans, savoir si le cours aura progressé sur deux ou trois ans revient à jouer à pile ou face.
Peter Lynch
Fidelity Investments

Sous sa direction, la performance annualisée atteint 29% par an. Il s’agit d’une des meilleures performances jamais réalisées pour un fonds de placement. Les actifs sous gestion passent de 18 millions de dollars à 14 milliards de dollars, ce qui permet d’établir Fidelity Investments comme un des principaux gestionnaires d’actifs sur le marché américain. Fidelity Investments ne doit pas être confondu avec Fidelity International (dont les fonds sont disponibles en Belgique), même si les deux groupes partagent les mêmes actionnaires de référence.

Peter Lynch prend sa retraite en 1990, au faîte de sa renommée. Contrairement à d’autres investisseurs légendaires, il est resté très discret depuis la fin de sa carrière de gestionnaire, et il existe peu d’indications quant à la manière dont il investit son portefeuille privé. Il reste toutefois actif chez Fidelity Investments, dont il posséderait entre 5 et 6% du capital.

"Invest in what you know"

Le style d’investissement de Peter Lynch est souvent caractérisé par sa capacité à s’adapter aux circonstances du marché. Il a ainsi popularisé le principe du GARP (Growth at a Reasonable Price) et du PEG (Price to Earnings Growth), deux concepts qui tentent de trouver un équilibre entre le potentiel haussier des valeurs de croissance et le besoin d’investir à un prix raisonnable.

En dépit d’un style d’investissement qui lui a parfois fait porter le nom de "caméléon", il a intégré plusieurs concepts qui constituent aujourd’hui une évidence pour les "stockpickers" actifs, et notamment celui d’investir dans ce que vous connaissez (Invest in what you know).

Il a également instauré le principe de visiter les entreprises afin de découvrir des éléments qui n’ont pas été déjà intégrés par le reste du marché. Il estime notamment que "la personne qui retourne le plus de rochers va gagner la partie", soulignant le besoin de regarder un grand nombre de dossiers pour en trouver un qui constituera une bonne opportunité d’investissement.

Enfin, Peter Lynch a mis en évidence la difficulté du "market timing", et il estime qu’il est plus risqué de rester à l’écart du marché en vue d’anticiper une correction, que d’investir régulièrement. "S’il est relativement facile de prévoir si une action va grimper sur 10 ou 20 ans, savoir si le cours aura progressé sur deux ou trois ans revient à jouer à pile ou face."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect