Publicité

Plus de profit warnings à Bruxelles qu'ailleurs en Europe

Près de deux sociétés du Bel 20 sur trois ont suspendu ou revu leurs prévisions à cause de la crise, alors qu'en Europe, une entreprise sur deux est dans le cas, selon des données compilées par PwC.

Au sein du Bel 20 , la proportion d'avertissements sur résultats liés à la crise a été plus élevée que parmi les entreprises de l'Euro Stoxx 50 . C'est l'un des enseignements d'une étude réalisée par PwC, qui a passé au crible les communiqués publiés par les principales sociétés cotées en avril et mai.

"Près d'un tiers des sociétés du Bel 20 ont annoncé des plans d'économie en réponse à la crise, contre un peu plus de la moitié des entreprises de l'Euro Stoxx 50."
Elena Shibkova
Managing director chez PwC Belgique

Selon les données compilées par le groupe de consultance, 65% des entreprises de l'indice vedette de la Bourse de Bruxelles ont annoncé la suspension ou la révision de leurs prévisions de bénéfices ou de leurs prévisions annuelles, tandis qu'au sein de l'indice Euro Stoxx 50, ces "profit warnings" ont concerné 52% des sociétés.

Dividendes belges davantage préservés

Par ailleurs, les grandes entreprises cotées à Bruxelles semblent avoir été plus avares en annonces chiffrées au sujet de l'impact de la crise ou de mesures adoptées pour y faire face. "Près d'un tiers ont annoncé des plans d'économie en réponse à la crise, contre un peu plus de la moitié des entreprises de l'Euro Stoxx 50", souligne Elena Shibkova, managing director chez PwC Belgique.

30
%
Selon les données compilées par PwC, 30% des membres du Bel 20 ont annulé, suspendu ou réduit leurs dividendes, contre 36% au sein de l'Euro Stoxx 50.

Plus précisément, 30% des membres du Bel 20 ont annoncé des plans d'économies quantifiés (réductions des coûts et des investissements) ou ont quantifié l'impact de la crise sur leur activité, alors que 52% des sociétés de l'Euro Stoxx 50 ont procédé à de telles annonces.

L'étude montre encore que les dividendes ont été davantage préservés en Bourse de Bruxelles: 30% des membres du Bel 20 ont annulé, suspendu ou réduit leurs dividendes, contre 36% au sein de l'Euro Stoxx 50.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés