Publicité

Pour investir durable, le Belge préfère les fonds aux ETF

Les investisseurs belges sont nombreux à avoir conscience de l'importance de la prise en compte des risques climatiques pour leur portefeuille. ©AFP

Pour sept investisseurs belges sur dix, adopter une stratégie durable ne nuit pas à la performance financière. Dans ce domaine, les fonds sont préférés aux ETF.

En matière d'investissement durable, les Belges préfèrent passer par des fonds. C'est l'un des enseignements d'une enquête réalisée par Deutsche Bank dans une dizaine de pays, y compris la Belgique (355 répondants), dont L'Écho a obtenu les résultats en primeur. Quand il s'agit d'appliquer des critères ESG (environnementaux, sociaux et de bonne gestion) à leurs placements, les véhicules d'investissement préférés des Belges sont, de loin, les fonds (68% de réponses favorables), suivis par les actions cotées (42%) et les ETF (37%).

69%
Impact positif attendu
Près de sept investisseurs belges sur dix estiment que les placements financiers devraient avoir un impact positif sur le monde.

Ces derniers, également appelés trackers, sont des instruments financiers qui répliquent la performance d'indices boursiers. Or, les indices les plus utilisés par des trackers sont des indices nationaux, régionaux ou sectoriels, qui ne sont pas composés à l'aide de critères ESG. Mais Vincent Delfosse, responsable du conseil et des investissements chez Deutsche Bank Belgique, pense que cette situation devrait évoluer: "Il faudra voir à quelle vitesse les sociétés qui fournissent des indices vont embrasser la transition durable mais il y aura bien une émergence de trackers ESG. Nous le constatons déjà. Ces trackers sont d'ailleurs des instruments efficaces pour constituer un cœur de portefeuille."

Performance financière

L'intérêt des Belges pour les fonds durables est remarquable. Alors que plus de deux investisseurs belges sur trois préfèrent ces véhicules financiers pour leurs placements durables, l'étude de Deutsche Bank montre qu'à l'échelle mondiale, moins d'un investisseur sur deux mise sur les fonds pour investir dans le respect de critères ESG.

"Nous sommes frappés de voir qu'autant d'investisseurs perçoivent l'importance de la prise en compte des critères ESG dans la gestion des risques."
Vincent Delfosse
Responsable du conseil et des investissements chez Deutsche Bank Belgique

Par ailleurs, les Belges montrent un grand appétit pour l'investissement durable. Près de sept investisseurs belges sur dix estiment que les placements financiers devraient avoir un impact positif sur le monde.

La même proportion de personnes sondées estiment qu'investir de manière durable n'implique pas de sacrifier la performance financière. Un quart des investisseurs belges s'attendent à des rendements plus élevés grâce aux critères ESG et 44% d'entre eux n'envisagent pas d'impact sur leur portefeuille.

Gestion du risque

En outre, 64% des répondants jugent que la pandémie a souligné l'importance de la gestion du risque dans les portefeuilles d'investissement. "Il est très important de se demander quels risques on prend en ignorant des critères environnementaux", souligne Vincent Delfosse. "C'est un aspect dont nous discutons beaucoup au sein de la banque en matière de risk management, que ce soit pour gérer un portefeuille d'investissement ou un portefeuille de crédit. Nous sommes frappés de voir qu'autant de clients perçoivent déjà l'importance de cette prise en compte des critères ESG dans la gestion des risques."

61%
L'impact vu par les femmes
Les femmes sont plus nombreuses (61%, contre 47% en moyenne) à estimer que les questions climatiques ont déjà un impact sur l'économie.

Ceci est sans doute lié à la maîtrise que les Belges disent avoir de l'investissement durable. Deux tiers des investisseurs belges estiment avoir de bonnes connaissances dans ce domaine, contre une moyenne de seulement 44% des investisseurs à l'échelle mondiale. Seuls 8% des Belges disent mal connaître l'investissement sur base de critères ESG (23% dans le monde).

Enfin, l'enquête montre que la perception des femmes en matière de durabilité s'écarte de la moyenne sur plusieurs points. Elles sont plus nombreuses (75%, contre 69% en moyenne) à souhaiter que l'investissement ait un impact positif. Une plus faible proportion d'entre elles (53%, contre 66%) disent bien connaître l'investissement durable. Elles sont 61% (contre 47%) à penser que les questions environnementales ont déjà un impact sur l'économie.

Le résumé

  • Les Belges plébiscitent l'investissement durable, montre une enquête de Deutsche Bank sur ce sujet. Sept investisseurs belges sur dix jugent que les placements devraient influencer positivement le monde.
  • Les fonds sont l'instrument financier préféré de plus de deux tiers des Belges quand il s'agit d'appliquer des critères ESG (environnementaux, sociaux et de bonne gestion). Dans le monde, moins d'un investisseur sur deux préfère investir durable via des fonds.
  • Les Belges perçoivent l'importance des critères ESG pour la gestion des risques de leur portefeuille.
  • En Belgique, les femmes sont davantage à attendre un impact positif de l'investissement sur la planète.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés