Pour Lazard, "les actions vont continuer à progresser"

La Fed ne devrait pas remonter ses taux cette année. Tout profit pour la bourse américaine.

Chez Lazard Frères Gestion, on dit tabler sur un recul des incertitudes en 2020. Ce sera encore une bonne année pour les actions.

L'année sera encore favorable pour les actions, prédit Matthieu Grouès, managing partner de Lazard Frères Gestion, qui était présent jeudi à Bruxelles pour présenter les perspectives de la firme.

L'année 2020 ne sera peut-être pas aussi bonne que l’an dernier, mais on peut néanmoins viser un return de 10% au moins, dit-il.

L’an dernier, l’indice boursier mondial MSCI World avait gagné 25%, mais il ne faut pas oublier que l’on sortait d’une très mauvaise année 2018. Sur les deux dernières années, le return est de 5,9% en rythme annualisé, ce qui est loin d’être impressionnant. Il ne serait donc nullement exceptionnel de connaître une deuxième année positive pour les actions, d’autant qu'aux yeux de Matthieu Grouès, les incertitudes seront moindres qu’en 2019.

L’an dernier, on a connu deux incertitudes majeures: la guerre commerciale USA-Chine et le Brexit. Du côté de la guerre commerciale, le conflit n'est pas terminé mais un certain apaisement a été noté. Et du côté du Brexit, on devrait se diriger vers un accord minimal en matière d'échanges commerciaux. Les tractations ne seront pas aisées mais Matthieu Grouès parie au final sur le pragmatisme de Boris Johnson.

"Les récessions aux Etats-Unis ont toujours été déclenchées par une hausse des taux. Or, la Fed n'a aucune raison de les remonter dans l'immédiat."
Matthieu Grouès
managing partner de Lazard Frères Gestion

Bien entendu, de nouvelles incertitudes sont présentes. Tout d'abord les élections présidentielles US de novembre, où les marchés préféreraient du côté démocrate une candidature de Joe Biden ou de Michael Bloomberg. "L'impact de ces élections sera de toute façon moindre que celui de la guerre commerciale ou du Brexit", précise Grouès.

Pour ce qui est du coronavirus, il dit avoir l'impression que la situation est presque sous contrôle. Si tel est le cas, l'impact sur l'économie sera de courte durée, même si les chiffres de croissance seront catastrophiques en Chine au premier trimestre. 

Actions surpondérées

Du côté de la zone euro, le responsable de Lazard est d'avis que l'économie devrait connaître une accélération alors que pour les États-Unis, il ne prévoit pas de récession dans les 18 à 24 mois. "Aux États-Unis, les récessions ont toujours été provoquées par des hausses de taux d'intérêt de la banque centrale américaine. Or, la Fed n'a aucune raison de remonter ses taux dans l'immédiat", justifie-t-il.

Le fonds Lazard Patrimoine, qui est un fonds mixte défensif, surpondère les actions américaines et européennes. Grouès dit tabler sur une croissance bénéficiaire de 5 à 10% en Europe. De quoi pouvoir entrevoir un return de 10% ou davantage pour les actions cette année.    

 

 

Matthieu Grouès, managing partner et  head of institutional management, au 20 février.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés