Quatrième meilleur début d'année pour les fusions et acquisitions

©AFP

Le montant total des fusions et acquisitions dans le monde au cours des trois premiers trimestres a atteint 3.030 milliards de dollars, soit 12% de moins que l'année dernière à ce stade, selon Refinitiv.

La fusion entre Peugeot et Fiat Chrysler est venue gonfler le montant déjà considérable des fusions et acquisitions annoncées dans le monde depuis le début de l'année. Selon des statistiques publiées ce vendredi par Refinitiv, le total des opérations lancées au cours des trois premiers trimestres de 2019 atteint 3.030 milliards de dollars (2.700 milliards d'euros).

"Malgré une baisse de 12% par rapport à l'année dernière à ce stade, la valeur des M&A (mergers and acquisitions, ndlr) enregistrées jusqu'à présent cette année est le quatrième plus grand total depuis le début de nos statistiques dans les années 1970", signale Refinitiv.

En octobre, les deals annoncés se sont élevés à 210,2 milliards de dollars. Il y a eu 9 méga-deals (fusion ou acquisition de plus de 5 milliards de dollars) le mois dernier, ce qui porte le nombre total de ces grosses opérations à 79 durant les trois premiers trimestres, contre 102 l'an dernier à cette époque. La valeur totale de ces méga-deals atteint 1.300 milliards de dollars, soit 43% de toutes les fusions et acquisitions. C'est la proportion la plus élevée depuis 2015, précise Refinitiv.

Nette baisse en Europe

580,2 milliards $
M&A en Europe
Le total des fusions et acquisitions annoncées portant sur des sociétés cibles européennes a atteint 580,2 milliards de dollars au cours des trois premiers trimestres de 2019.

Les États-Unis se taillent la part du lion dans le marché des M&A, avec des opérations portant sur des sociétés cibles américaines s'élevant en tout à 1.480 milliards de dollars, un montant en baisse de 1% sur un an mais qui représente 49% du total mondial, soit la proportion la plus élevée depuis 2000.

Les fusions et acquisitions visant des sociétés européennes ont, quant à elles, atteint 580,2 milliards de dollars en 2019 à ce stade, un montant en baisse de 34% par rapport aux trois premiers trimestres de 2018. Ce chiffre est aussi le plus faible des trois dernières années.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés