analyse

Qui suivra le pari de Tesla sur le bitcoin?

©REUTERS

Les avis sont partagés sur l’investissement de Tesla dans le bitcoin. Certains pensent que d’autres sociétés vont suivre l’exemple. Twitter envisage cette possibilité.

D’autres entreprises vont-elles à leur tour investir dans le bitcoin? La question est sur toutes les lèvres après l’annonce en début de semaine par Tesla d’un investissement de 1,5 milliard de dollars dans la célèbre cryptomonnaie qu’il entend également accepter comme moyen de paiement. Les annonces ce jeudi de Mastercard et Bank of New York Mellon qui entendent aussi l'accepter pour leurs clients a relancé le cours du bitcoin à un nouveau record de plus de 48.000 dollars.

3,4
milliards de dollars
La valeur des quelque 71.079 bitcoins détenus par la société MicroStrategy.

La veille, c'était le directeur financier de Twitter qui déclarait pour sa part qu’un investissement du réseau social dans la cryptomonnaie était à l’étude. Son patron et cofondateur Jack Dorsey l’a d’ailleurs déjà fait au travers d’une autre entreprise qu’il dirige: le service de messagerie Square, dont 1% des réserves de cash sont investies en bitcoin.

Une autre société américaine, MicroStrategy, qui édite des logiciels, avait elle aussi déjà investi une part significative de son cash en bitcoin, qui vaut aujourd’hui plus de 3 milliards de dollars. Mais elle a davantage adopté la monnaie virtuelle comme un axe à part entière de sa stratégie opérationnelle et non pas vraiment comme un investissement.

Phénomène "FOMO"

À la question de savoir quelles autres entreprises pourraient investir dans la cryptomonnaie, plusieurs analystes évoquent avec insistance la première capitalisation boursière mondiale. "Apple pourrait être la prochaine grande société à faire son entrée dans le monde des cryptomonnaies, en permettant  d’échanger du bitcoin sur son service de portefeuille 'Apple Wallet' et en investissant certaines de ses réserves de cash dans les monnaies virtuelles" estime ainsi Mitch Steves, un analyste chez RBC Capital Markets. Apple, qui détient 200 milliards de dollars en cash, a investi 48% de cette somme en obligations d’entreprises.

"Si Tesla lance une tendance dans les trésoreries de sociétés, rester en dehors de celle-ci pourrait s’avérer coûteux pour les entreprises."
Maya Zehavi
Consultante en blockchain

Certains jugent qu’il deviendra d'ailleurs difficile pour d’autres acteurs de ne pas prendre le train en marche, au risque de rater le coche (le fameux phénomène "FOMO" : "fear of missing out", NDLR). "Si Tesla lance une tendance dans les trésoreries de sociétés, rester en dehors de celle-ci pourrait s’avérer coûteux pour les entreprises", souligne Maya Zehavi, une consultante en blockchain. "Le geste de Tesla qui mobilise une partie de ses réserves de cash peut constituer un signal que la cryptomonnaie va s’imposer comme une réserve de valeur, à l’image du dollar et de l’or" indique pour sa part Graham Tanaka, responsable de Tanaka Capital Management.

Comptabilité et volatilité

D’autres analystes soulignent toutefois que ce genre d’investissement va poser des problèmes de comptabilité pour les sociétés, car les cryptomonnaies n’ont pas été prévues dans les normes comptables. "Les cryptomonnaies sont si nouvelles que les autorités comptables et fiscales n’ont pas émis de règles sur la manière dont les sociétés doivent reconnaître leurs investissements" fait ainsi remarquer David Yermack, professeur à la New York University, tout en ajoutant que l’investissement de Tesla pourrait amener à des changements en termes de fiscalité.

"Les cryptomonnaies sont si nouvelles que les autorités comptables et fiscales n’ont pas émis de règles sur la manière dont les sociétés doivent reconnaître leurs investissements"
David Yermack
Professeur à la New York University

Un problème auquel s’ajoute celui de la forte volatilité du bitcoin. Car, selon Jerry Klein, directeur de Treasury Partners, "les entreprises investissent leur cash dans des titres à court terme et de grande qualité. Elles acceptent un rendement relativement faible. Je ne pense pas qu’il existe une société qui veuille investir dans une classe d’actifs aussi volatile que le bitcoin, qui peut subir des baisses importantes", indique-t-il.

"Avec la volatilité du bitcoin, Tesla peut facilement connaître une perte de 50% sur ses 1,5 milliard de dollars d’investissement" souligne Peter Garny, responsable de la stratégie en actions chez Saxo Bank. Il a calculé qu’une telle chute pourrait causer une perte de 750 millions de dollars dans les comptes de la société d’Elon Musk. "C’est presque la totalité des 812 millions de dollars de bénéfice net ajusté que Tesla a déclaré en 2020" pointe-t-il. "Elon Musk a exposé Tesla à des risques immenses", juge-t-il.

Tesla a  précisé que son investissement dans la monnaie virtuelle s’inscrit dans une approche à long terme. Cela signifie que la société devra acter d'éventuelles pertes de valeur dans sa comptabilité par rapport à ses bénéfices.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés