"Renault n'est pas dans la perspective d'une nationalisation"

©Photo News

À Bruxelles, la Bourse s’est conformée à la tendance générale des marchés mondiaux. Son indice Bel 20 a gagné 8,24% à 3.092,39 points.

La Bourse de Bruxelles s’est conformée à la tendance générale des marchés mondiaux. Son indice Bel 20 a gagné 8,24% à 3.092,39 points. À contre-courant, 5 actions ont enregistré des pertes sur la semaine comprises entre -1,36% pour WDP et -0,25% pour Sofina.

Selon un premier décompte, les ventes d'Ahold Delhaize auraient progressé de 15% au cours du premier trimestre.

  • Ageas a donc finalement tenu tête à la recommandation de la BNB qui souhaitait qu’il passe le dividende. L’assureur paiera celui-ci en deux fois. Un acompte de 0,27 euro sera payé, versé en juin prochain, et le solde de 2,38 euros dans la seconde partie de l’année. En Bourse, son titre a cédé 0,96% à 34,14 euros.

  • Solvay qui a également confirmé la distribution du solde de son dividende (2,25 euros bruts), a gagné 10,6% à 72,64 euros.

  • AB InBev a regagné 9,5% à 43,62 euros. Le courtier Kepler Cheuvreux prévoit un recul de 17% de son Ebitda au premier trimestre. "La pression sur les bénéfices retarde de manière substantielle le désendettement et constitue une menace pour le dividende", dit en substance le courtier. Il abaisse son objectif de cours de 55 euros à 50 euros. À la Bourse d’Amsterdam, Heineken a prévenu que ses volumes de ventes ont baissé de 4% au premier trimestre et s’attend à un 2e trimestre encore plus difficile. Son action a malgré tout repris 20,4% à 82 euros.

  • D’Ieteren suspend provisoirement son programme de rachats d’actions propres. Depuis la mise en place le 4 septembre 2019 de ce programme de rachats, le concessionnaire automobile avait acquis 934.692 actions pour un montant de 43,3 millions d’euros. Son titre a progressé de 5% à 44,90 euros.

  • L’action Ahold Delhaize qui cotera ex-dividende mardi, s’est effritée de 0,09% à 22,42 euros. Selon un premier décompte, les ventes de ce distributeur alimentaire auraient progressé de 15% au cours de son premier trimestre. Ahold Delhaize publiera ses chiffres définitifs le 7 mai prochain. Le groupe réitère ses prévisions de bénéfice pour 2020 et table sur un cash flow disponible supérieur à ses précédentes estimations.

  • Home Invest Belgium a gagné 2,9% à 22,42 euros. Le gestionnaire immobilier a confirmé le versement de son dividende final de 1,10 euro le 14 mai prochain.

  • Recticel a connu lundi passé sa meilleure séance boursière en trois décennies suite à l’annonce de la cession de ses branches "Automotive Interiors" et "Eurofoam". Sur la semaine, l’action totalise un gain de 53,8% à 7 euros.

  • Shurgard s’est adjugé 8,25% à 30,15 euros. Le groupe actif dans les gardes-meubles a annoncé des résultats trimestriels et indiqué maintenir la distribution de son dividende (0,50 euro brut par action).

  • Sioen, qui a décidé de ne pas payer son dividende à ses actionnaires, a malgré tout progressé de 5,5% à 17,40 euros.

  • Exxon va réduire les dépenses de 30% cette année à 23 milliards de dollars. Il s’agira de la deuxième réduction budgétaire en importance dans l’histoire de l’entreprise. La plus grande part des réductions se produira dans le plus grand gisement de schiste des États-Unis, le bassin permien de l’ouest du Texas et du Nouveau-Mexique. A Wall Street, son action a pris 10% à 43,13 dollars.

  • Le numéro un de la construction de maisons individuelles aux États-Unis, Dr. Horton, a relevé une hausse des annulations et une baisse des nouvelles commandes entre la fin mars et début avril en raison de la crise du coronavirus. Son action a malgré tout rebondi de 27,7% à 41,04  dollars.

  • Renault, qui a choisi de passer le dividende, "n'est pas dans la perspective d'une nationalisation temporaire par l'Etat français pour surmonter la crise liée au nouveau coronavirus", a indiqué son président. Celui-ci a précisé  plutôt travailler sur l'idée de prêts bancaires garantis, dont le montant pourrait être de l'ordre de quatre à cinq milliards d'euros. Son action a rebondi de 17,2% à 18,538 euros.

  • Lufthansa va réduire la taille de sa flotte, se séparant d'une quarantaine d'avions et fermer sa filiale Germanwings. Son directoire a indiqué "ne pas s'attendre à  un retour rapide du secteur du transport aérien au niveau d'avant la crise". A Francfort, son action est montée de 11,7% à 8,88 euros. Celle de son concurrent Air France à Paris, qui dit avoir besoin de liquidités d’ici le 3e trimestre, a grimpé de 6,11% à 5,276 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés