SPAC: vers plus de lucidité?

Des questions se posent sur la valorisation de Lucid Motors. ©AFP

Les entrées en bourse via les SPAC vont-elles ralentir la cadence?

La folie des SPAC se poursuit. On a ainsi appris en début de semaine que Spire Global, la société basée à Luxembourg qui collecte des données météo via un réseau de microsatellites et dont le Belge Jeroen Cappaert est un cofondateur, allait entrer en bourse, via la SPAC de NavSight déjà cotée à la Bourse de New York. Ces SPAC (Special purpose acquisition companies) sont des coquilles vides qui viennent se faire coter en bourse avec l’unique but de racheter d'autres entreprises. La fusion entre Spire Global et NavSight, prévue à l’été, est valorisée à 1,6 milliard de dollars.

109 milliards
de dollars
Les transactions sur les SPAC ont atteint le montant record de 109 milliards de dollars le mois dernier.

En février dernier, les SPAC ont enregistré un montant de record de transactions de 109 milliards de dollars, selon des chiffres de Refinitiv publiés par le Financial Times.

Le plus grand "deal" est celui de Lucid Motors, un constructeur de véhicules électriques parfois qualifié de nouveau Tesla, qui a fusionné avec la SPAC Churchill Capital IV Corp. La nouvelle entité était initialement valorisée à 24 milliards de dollars. Mais les remous boursiers sur les valeurs technologiques et sur Tesla sont ensuite passés par là. En l'espace de deux semaines, le cours de Churchill Capital IV a chuté de plus de 50%, le marché se posant des questions sur la valorisation de Lucid Motors. Certains y voient un retour à une situation moins exubérante dans le secteur des SPAC. À suivre...

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés