Publicité
Publicité

Télécoms à privilégier dans les mois à venir

UBS a récemment remonté sa recommandation sur le secteur. En Belgique, Telenet (" acheter ", objectif à 26 euros) a sa préférence, tandis que la valeur à éviter est Belgacom (" neutre ", objectif à 25,5 euros).

Le secteur européen des télécoms semble devoir connaître quelques bons mois boursiers, du moins si l’on en croit les révisions positives qui ont touché le secteur sur les derniers jours, notamment de la part du français Chevreux et du suisse UBS. " La plupart des groupes ont  maintenant publié leurs chiffres semestriels, et le bilan a été solide ", soulignent les analystes d’UBS. " Les résultats se sont inscrits en net redressement, et les dividendes sont actuellement à des niveaux que nous n’avions plus vus depuis 40 ans. En outre, ces niveaux semblent pouvoir être maintenus dans un futur proche pour la plupart des groupes ".

Fenêtre d’opportunité

UBS souligne toutefois que les défis sont toutefois toujours bien présents, et notamment l’entrée en vigueur des nouveaux tarifs d’interconnexion (qui ne concernent pas uniquement le marché belge) ou le niveau des investissements futurs dans le développement des réseaux. " Le consensus du marché pour 2011 (croissance des résultats de 19%) reste beaucoup trop optimiste selon nous. Nous pensons toutefois qu’il existe une fenêtre d’opportunité de quelques mois pour prendre une position sur le secteur. Cette stratégie sera soutenue par une amélioration des résultats qui sera plus rapide que pour le marché dans son ensemble dans les deux trimestres à venir. Il est toutefois probable que d’ici 3 à 6 mois, cette opportunité aura disparu ".

Cette opportunité est d’autant plus intéressante que les investisseurs institutionnels ont fortement réduit leurs positions sur le secteur depuis le début de l’année 2009. " Au début de l’année dernière, les télécoms étaient très largement surpondérés. Cette position a été abaissée de manière extrêmement agressive tout au long de 2009, et ce mouvement a persisté en 2010. Les télécoms ont été, de loin, le secteur le plus vendu sur les 18 derniers mois ". Or, la tendance est en train de se retourner au niveau des flux institutionnels.

Telefonica et Telenet

Au sein des grandes capitalisations, UBS recommande d’accorder la préférence à Telefonica (" acheter ", objectif à 22 euros), et inversement de rester à l’écart de Deutsche Telekom (" vendre ", objectif à 8,7 euros). " Les prévisions sont déjà particulièrement déprimées pour le groupe espagnol, alors que les marchés d’Amérique du Sud (sur lesquels le groupe est massivement présent) ont un profil de croissance beaucoup plus dynamique. En outre, la valorisation de Telefonica est nettement plus attractive que celle du groupe allemand ".

Parmi les plus petites valeurs, c’est la belge Telenet (" acheter ", objectif à 26 euros) qui a sa préférence, tandis que la valeur à éviter est Belgacom (" neutre ", objectif à 25,5 euros). " Nous nous attendons à ce que le câble continue de réaliser une performance relative supérieure à celle des opérateurs classiques ". En outre, Belgacom sera également confronté à la problématique de la baisse des tarifs d’interconnexion et des GSM subsidiés, qui impliquent un risque que les objectifs du groupe soient revus à la baisse dans les mois à venir.

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés