Trump appelle les entreprises américaines à quitter la Chine et relève les taxes sur les produits chinois

©AFP

Nouvelle salve dans le guerre commerciale que se livrent la Chine et les Etats-Unis: Trump a "ordonné" aux entreprises américaines de cesser leurs activités en Chine et a relevé les droits de douanes sur des produits chinois après que Pékin a annoncé de nouveaux droits de douane sur 75 milliards de dollars d'importations américaines. Wall Street a fini la semaine dans le rouge vif.

Le gouvernement chinois a fait savoir ce vendredi que de nouveaux droits de douane seraient appliqués sur 75 milliards de dollars (68 milliards d'euros) d'importations américaines. Les droits sur certains produits prendront effet dès le 1er septembre, les autres le 15 décembre. Le ministère du Commerce chinois a déclaré qu'il imposerait des droits de douane supplémentaires de 5% ou 10% sur un total de 5.078 produits provenant des Etats-Unis, parmi lesquels des produits agricoles, le pétrole brut, les petits avions et les voitures.

En réaction, le président américain, Donald Trump, a "ordonné" sur Twitter aux entreprises américaines de trouver une alternative à la production en Chine. Une série de tweets qui a provoqué la panique sur les marchés. Ceux-ci avaient sombré dans le rouge suite à l'annonce de Pékin en début de journée, mais s'étaient repris quelques instants avant l'annonce de Trump. Wall Street a donc finalement terminé la semaine dans le rouge vif, le Dow perdant 2,37%, le Nasdaq 3% et le S&P 500 2,59%. En Europe, le Bel 20 a perdu 0,88%, la Bourse de Paris 1,14% et le Dax allemand 1,15%.

     

Hausse des taxes

Donald Trump a dans la foulée décidé de relever encore de cinq points de pourcentage les droits de douane sur 550 milliards de dollars de produits importés de Chine. "Malheureusement, les administrations précédentes ont permis à la Chine de s'éloigner du commerce équitable et équilibré au point de devenir un lourd fardeau pour le contribuable américain", a-t-il dit sur Twitter. "En tant que président, je ne peux plus permettre que cela se produise!"

Il a annoncé que les Etats-Unis, à compter du 1er octobre, feraient passer de 25% à 30% leurs droits de douane sur un montant de 250 milliards de dollars d'importations chinoises.
Parallèlement, il a annoncé une augmentation supplémentaire des droits de douanes prévus sur les 300 milliards de dollars restants de produits chinoises, qui passeraient de 10% à 15%. Washington commencera à imposer ces droits de douane sur certains produits à partir du 1er septembre mais sur environ la moitié de ces produits, ils ont été reportés au 15 décembre.

Peut-il forcer les entreprises US à quitter la Chine?

Washington ne peut en fait pas obliger les entreprises américaines à quitter la Chine et Donald Trump n'a donné aucun détail sur la manière dont il pourrait faire appliquer sa décision. "Notre pays a perdu, stupidement, des milliards de dollars avec la Chine pendant de nombreuses années. Ils ont volé notre propriété intellectuelle à raison de centaines de milliards de dollars par an et ils veulent continuer. Je ne laisserai pas ça arriver! Nous n'avons pas besoin de la Chine et, franchement, nous serions bien mieux sans elle", a indiqué le président américain.

"Nous n'avons pas besoin de la Chine et, franchement, nous serions bien mieux sans elle."
Donald Trump

"Les énormes sommes d'argent fabriquées et volées par la Chine aux États-Unis, année après année, pendant des décennies, vont et doivent cesser. Nos grandes entreprises américaines sont par la présente ordonnées de commencer immédiatement à chercher une alternative à la Chine, y compris de ramener vos entreprises à la maison et de fabriquer vos produits aux États-Unis", a-t-il ajouté.

Le président américain a terminé sa série de tweets par quelques mots sur le Fentanyl, puissant analgésique opioïde à l'origine d'une crise de santé publique aux Etats-Unis et dont la Chine est l'un des principaux producteurs.

"Aussi, j'ordonne à tous les transporteurs, y compris Fed Ex, Amazon, UPS et la Poste, à RECHERCHER & REFUSER, toutes les livraisons de Fentanyl de Chine (ou ailleurs!). Le fentanyl tue 100.000 Américains par an. Le président Xi a dit que cela cesserait - ce n'est pas le cas. Notre économie, en raison de nos gains au cours des deux dernières années et demie, est BEAUCOUP plus importante que celle de la Chine. Nous allons continuer comme ça!", a-t-il conclu.

Les cours du pétrole ont également chuté, suite à cette annonce. Le contrat septembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 1,18 dollar, soit 2,13%, à 54,17 dollars le baril. Le Brent a cédé de son côté 58 cents, (-0,97%) à 59,34 dollars.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect