Trump fait de nouveau trembler les marchés

©Bloomberg

En deux tweets, le président américain a réveillé les craintes des investisseurs. Les Bourses chinoises ont connu leur pire séance depuis février 2016. En Europe, le secteur automobile est le plus touché.

"C'est trop calme". Les Numérobis et autres Cassandres de la finance ont-ils eu raison de s'inquiéter du calme relatif qui planait sur les marchés financiers depuis plusieurs mois? La donne a en tout cas changé ce week-end.

Alors qu'il assurait régulièrement que les négociations commerciales avec la Chine allaient bon train, le président Donald Trump a créé la surprise en menaçant Pékin de relever de 10 à 25% les tarifs douaniers américains sur 200 milliards de dollars de marchandises chinoises dès vendredi.

Pour les investisseurs, c'est un véritable coup de tonnerre. Il ébranle tous les espoirs qui avaient porté les marchés américains à des sommets historiques. Il "frappe les investisseurs au moment où la plupart s'attendaient à ce qu'une résolution favorable aux marchés soit formellement annoncée dans les deux prochaines semaines", souligne Chris Weston, analyste chez CMC Market. 

Selon les dernières indications, Wall Street devrait ouvrir en forte baisse. Le Dow Jones perdrait plus de 500 points.

"Bad monday" pour les Bourses chinoises

Mais ce sont bien entendu les Bourses chinoises les plus touchées par ce regain d'anxiété. L'indice composite de la Bourse de Shanghai a perdu 5,58% à 2.906,46 points et celui de Shenzhen a plongé de 7,38% à 1.515,80 points. Ce qui représente leur plus forte chute en une séance depuis février 2016.

Tous s'inquiètent de la réaction du gouvernement chinois. Le ministère des Affaires étrangères chinois a pour l'instant confirmé qu’une délégation chinoise se rendrait dans la capitale américaine cette semaine. 

"Donald Trump met la pression sur la Chine dans ce qui semblait être la dernière ligne droite dans les négociations. Il peut s'agir d'un coup de bluff de manière à obtenir des concessions mais c'est à double tranchant car cette stratégie devrait irriter Pékin"
Tangi Le Liboux
stratégiste pour le courtier Aurel BGC


Les marchés européens dérapent

En Europe aussi, les marchés sont tombés de leur lit ce matin. Le Bel 20  , l'indice phare de la Bourse de Bruxelles, a ouvert sur une baisse de 1,82%.

Les valeurs cycliques, qui sont très sensibles à la conjoncture économique, sont malmenées. À commencer par le secteur automobile . Rappelons que le président Trump doit décider dans les prochains jours s'il augmente les taxes douanières sur les voitures européennes.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect