Un bon premier trimestre pour le marché belge des fonds

©Bloomberg

Selon l'association belge des asset managers (Beama), le secteur des fonds a connu une progression de 1,4% au premier trimestre. Le marché belge a profité de la hausse des cours des actifs durant la période.

Le marché belge des fonds a profité du rebond des indices boursiers au premier trimestre. L'association belge des asset managers (Beama) constate que le secteur a connu une progression de 1,4%, soit 2,7 milliards d'euros, sous l'impact des hausses des cours des actifs sous-jacents. Fin mars, l'encours net des fonds commercialisés en Belgique a atteint 190 milliards d'euros. "Au cours des trois premiers mois de 2019, le marché belge des fonds s'est en partie remis de la difficile fin d'année 2018, et ce sous l'impulsion des hausses des cours", souligne Marnix Arickx, président de l'association. 

La Beama a observé qu'au premier trimestre, les gestionnaires de fonds de fonds ont échangé leurs fonds monétaires sous-jacents contre des fonds d'actions afin de bénéficier du redressement des marchés boursiers. En conséquence, l'encours net des fonds monétaires a enregistré une baisse de 2,3 milliards d'euros, soit 28,3%, entre janvier et mars. En revanche, l'actif des fonds investissant en actions a augmenté de 4,1 milliards d'euros, soit 8,8% sur la même période, sous l'effet des souscriptions nettes.

La catégorie des fonds mixtes (qui investissent en actions et en obligations) a elle observé une hausse de 4,5 milliards d'euros au premier trimestre, soit une progression de 5,1%. Mais la Beama souligne que cette évolution s'explique principalement par la hausse des cours des actifs sous-jacents. Les souscriptions nettes n'ont que très faiblement contribué à cette hausse. Parmi les fonds mixtes, les fonds d'épargne-pension ont enregistré des souscriptions nettes de 163 millions d'euros. La Beama souligne que ces fonds se sont totalement remis de leur recul temporaire au cours du dernier trimestre 2018.

Les fonds mixtes restent la catégorie la plus populaire sur le marché belge. Fin mars, leur encours s'élevait à 93,7 milliards d'euros, soit 49% du marché. Les fonds d'épargne-pension, au sein de cette catégorie, pesaient 19,7 milliards d'euros. Les actifs des fonds d'actions à la fin mars s'élevaient à 50,2 milliards d'euros, soit 26% du marché. Le reste est investi dans les fonds obligataires, les fonds à protection de capital et les fonds monétaires.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect