Une semaine de symboles sur les marchés

La Bourse de New York "is back". ©via REUTERS

Le parquet de la Bourse de New York revit et le Dow Jones fête dignement son anniversaire.

Même à la télévision, on sentait poindre une certaine excitation mardi dernier. Après deux mois de fermeture, le bâtiment de la Bourse de New York a rouvert ses portes. Deux mois de fermeture. Une éternité. Pour marquer l'événement, c’est le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, qui a sonné la cloche de l'ouverture de la séance. Pas assez longtemps - généralement la sonnerie retentit dix bonnes secondes. Stacey Cunningham, la patronne de la Bourse, n'a pu qu'encourager le gouverneur Cuomo à en remettre une seconde couche.

124
ans
Le Dow Jones est né le 26 mai 1896.

Hasard des dates, ce 26 mai correspondait à l’anniversaire de l’indice Dow Jones, né par une belle journée du mois de mai 1896. 124 ans d’existence. Pour fêter dignement l'événement, le Dow Jones a grimpé de plus de 2% mardi et a même renoué avec les 25.000 points en cours de séance. Le 26 mai 1896, lors de sa première séance,  l’indice s’était inscrit à 40 points.

Il n’est pas sûr que l'économiste Charles Dow, fondateur avec Edward Jones du groupe de presse Dow Jones, puisse encore reconnaître l'indice qu'il a créé. Des douze valeurs initiales, toutes ont disparu de l’indice, depuis le retrait du "dernier survivant", General Electric, en 2018.

Bien entendu, mardi, la fête n'était pas totale. Seuls 25% des traders étaient présents sur le parquet et les équipes de télévision, dont celle de CNBC, n'ont pas encore pu réintégrer le bâtiment. Surtout le port du masque et la prise de température sont obligatoires, signes que la crise n'est pas encore terminée. Pas de quoi ternir l'humeur de Stacey Cunningham, visiblement ravie de renouer avec l'ambiance du "Big Board". Oui, "Wall Street is back!"

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés