Publicité

Volkswagen envisage de racheter le loueur de voitures Europcar

©REUTERS

Le constructeur allemand a confirmé réfléchir à l'acquisition d'une participation majoritaire dans le groupe français. La veille, des rumeurs évoquaient une offre à 2 milliards d'euros.

Les principaux indices actions en Europe ont largement repris de la hauteur ce jeudi. Les marchés sont tirés par des "données macroéconomiques solides en provenance des économies développées, suggérant une forte reprise en cours, combinées au soutien monétaire toujours en place en Europe et aux États-Unis", résume Pierre Veyret, analyste pour ActivTrades.

Les marchés sont tirés par des "données macroéconomiques solides en provenance des économies développées, suggérant une forte reprise en cours, combinées au soutien monétaire toujours en place en Europe et aux États-Unis"
Pierre Veyret
Analyste pour ActivTrades

Le CAC 40 a progressé de 1,22%, le Dax allemand de 0,86% et le Footsie britannique de 0,51%. Au niveau sectoriel, la tendance européenne a été portée par le compartiment Voyage et Loisirs (+1,81%), les valeurs technologiques (+1,73%) et les matières premières (+1,31%).

Le titre Deliveroo a signé l'une des plus fortes hausses au sein du Stoxx Europe 600, avec un gain de 9,26%. Une cour d'appel du Royaume-Uni a statué que ses coureurs étaient des travailleurs indépendants.

Le constructeur allemand Volkswagen (+0,41%) a confirmé la possibilité qu'il acquière une participation majoritaire dans Europcar Mobilty Group (+12,93%) pour développer une plate-forme de location qui soutiendrait sa "vision de la mobilité à long terme" et renforcerait sa gamme de produits et de services. Selon les informations de Bloomberg, Europcar avait rejeté une offre de rachat d'un consortium emmené par Volkswagen à 0,44 euro par action, soit 2,2 milliards d'euros environ au total.

Nouveau record pour Sofina

À Bruxelles, le Bel 20 a rebondi de 0,90% à 4.149,61 points grâce au soutien d'Argenx (+2,38% à 266,60 euros), Sofina (+2,12% à 366,80 euros) et UCB (+1,69% à 84,14 euros).

Le holding Sofina et Cobepa ont procédé à une première sélection de candidats pour l'acquisition du géant de la logistique des boissons Hillebrand - dans lequel Sofina détient une participation de 20,9%. Le prix de l'opération pourrait atteindre 1,5 milliard d'euros.

5,3
millions d'euros
Hyloris a renégocié ses accords avec Alter Pharma. Il lui versera une somme forfaitaire totale de 5,25 millions d'euros, ainsi qu'un complément potentiel de 0,5 million d'euros.

Hors Bel 20, Hyloris a grimpé de 4,89% à 13,95 euros. La société biopharmaceutique a renégocié ses accords - accords de licence, accords d'achat d'actifs, accords de développement et accords de brevets et de savoir-faire - avec Alter Pharma. Elle lui versera une somme forfaitaire totale de 5,25 millions d'euros, ainsi qu'un complément potentiel de 0,5 million d'euros.

"Bien que la résiliation de ces accords antérieurs avec Alter Pharma touche à l'aspect économique de plusieurs actifs du portefeuille d'Hyloris, nous prévoyons que l'impact global sur son 'business case' restera limité", ont réagi Lenny Van Steenhuyse et Thomas Vranken, analystes chez KBC Securities. "Du point de vue de la trésorerie, nous tablons désormais sur une consommation de trésorerie de 5 millions d'euros pour 2021". Mais ils rappellent la solide position de trésorerie d'Hyloris avec 64 millions d'euros fin 2020. C'est pourquoi leur recommandation reste à "acheter".

Agfa augmente une nouvelle fois ses prix

Le spécialiste dans l'imagerie Agfa-Gevaert (+1,03% à 3,91 euros) a annoncé une augmentation du prix de ses plaques d'impression "Offset" pour la seconde fois cette année. En cause, la hausse des taux de fret et du prix des matières premières, en particulier l'aluminium, de l'énergie et des matériaux d'emballage. Les plaques d'impression verront donc leur prix grimper de 10% à partir du 1er août prochain.

"Même si une amélioration de performance est attendue pour la division 'Offset Solutions', elle continuera à souffrir des pressions inflationnistes et du déclin structurel de l'industrie offset."
Guy Sips
Analyste chez KBC Securities

"Même si une amélioration de performance est attendue pour la division 'Offset Solutions', elle continuera à souffrir des pressions inflationnistes et du déclin structurel de l'industrie offset", estime Guy Sips de KBC Securities. L'analyste maintient cependant son conseil à "acheter", soulignant l'avancée dans la révision du modèle d'exploitation d'Agfa-Gevaert.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés