Wall Street dégringole, lesté par une activité économique au ralenti

©AFP

Les principaux indices de Wall Street ont tous chuté mercredi, marqués par un ralentissement de l'activité des entreprises nationales et une impasse au Congrès sur la relance budgétaire.

Les doutes concernant le prochain projet de relance budgétaire et la prise de bénéfices sur des géants technologiques ont pesé sur les indices. Le Congrès étant dans l'impasse au sujet de ce projet de loi, le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a déclaré que la banque centrale ne prévoyait pas de changements "majeurs" à son programme de prêt aux moyennes entreprises. Il en ressort une profonde inquiétude quant à une reprise économique bien plus lente que prévue.

"Plus longtemps nous resterons sans plus de stimulation, plus il sera difficile de maintenir les gains de l'économie", a déclaré Willie Delwiche, stratège en investissement chez Baird à Milwaukee.

Le Dow Jones a clôturé la journée à 26.763,13 points, chutant de 1,92%. Le S&P 500 chute lui davantage, en baisse de 2,37%, à 3.236,92 points. Mais c'est le Nasdaq qui dégringole le plus bas, cédant 3,02% à 10.632,99 points.

Le secteur technologique souffre

La croissance de l'activité du secteur privé aux Etats-Unis a ralenti en septembre, ce qui suggère que la première économie du monde perd de l'élan en cette fin de troisième trimestre avec la persistance du risque sanitaire.

Parallèlement, les poids lourds des hautes technologies et des services en ligne comme Apple (-4,19%), Salesforce (-4,76%), Amazon (-4,13%), Alphabet (-3,48%) ou Netflix (-4,19%) ont une nouvelle fois accusé des baisses spectaculaires, confirmant la correction observée ces dernières semaines.

Le secteur de l’automobile électrique a aussi sévèrement souffert, mais pour différentes raisons. Nikola a chuté de 25,82% après que les pourparlers avec les entreprises de l’énergie, y compris BP, pour construire des stations de ravitaillement en hydrogène ont été bloqués. Les partenaires potentiels ont été réticents à poursuivre les tractations alors que la SEC et la justice américaine passe les comptes de Nikola au crible après des suspicions de fraudes.

Tesla a plongé de 10,34%, puni pour avoir lourdement déçu lors du Battery Day. La promesse d'Elon Musk de réduire fortement les coûts de fabrication dans les trois ans à venir n'a guère satisfait les investisseurs. Nike continue de son côté son envolée à 8,77% au lendemain de la présentation de résultats supérieurs aux attentes et de prévisions solides.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés