Wall Street insensible aux nouveautés d'Apple

Le lancement de l'iPhone 12 ce mardi n'a pas permis à l'action Apple de poursuivre son rebond de la veille. ©REUTERS

Apple a dévoilé comme attendu son iPhone 12 ce mardi. Wall Street n'a pas été conquise par les nouveautés du groupe, alors qu'il y a beaucoup de spéculations sur l'action de la plus grosse capitalisation américaine.

Après un démarrage dans le vert, l'action Apple a rapidement changé de direction ce mardi à Wall Street. Elle a même creusé ses pertes à mesure que le groupe technologique dévoilait ses dernières innovations, dont la douzième mouture de son smartphone. Le titre Apple lâchait environ 3% une fois le déballage des nouveautés d'Apple terminé, ce qui a rogné sa capitalisation boursière de 77 milliards de dollars.

Les suiveurs de l'action n'ont pas été emballés, retenant notamment que les efforts pour équiper les appareils de la 5G sont un peu précoces, alors que l'infrastructure n'évolue pas à la même cadence.

Les analystes restent toutefois confiants pour le reste de l'exercice de la première capitalisation à New York. Ils se rappellent qu'en janvier Apple était un des premiers à avertir le marché que la pandémie allait avoir un impact sur son activité. Le bulletin trimestriel de juillet dernier a ensuite montré que Tim Cook et ses troupes avaient du répondant avec des bénéfices affichés dans toutes les divisions.

Les paris des "traders d'un jour"

+111%
Le bond d'apple en un an
Apple fait toujours partie du peloton de valeurs technologiques qui sortent gagnantes de la crise sanitaire. Son titre affiche un gain de près de 70% depuis le début de l'année et a plus que doublé de taille sur un an (+111,46%).

La réaction des investisseurs après la keynote tranche avec l'euphorie qui régnait la veille autour de l'action Apple. Elle avait grimpé de 6,35% sans raison apparente, permettant au colosse de gonfler sa capitalisation boursière de 128 milliards pour la porter à un peu plus de 2.000 milliards de dollars.

Il semble que le titre a bénéficié du vent favorable apporté par une vague d'options d'achat effectuées ce lundi. Ces ordres parient sur une hausse du prix de l'action. Et derrière le bouton, on retrouve ce que la cote appelle les "traders d'un jour".

Mais leurs "paris à la hausse" sont visibles. Ils font monter en flèche les indices mesurant la volatilité d'une valeur alors qu'en temps normal une hausse de prix fait diminuer l'incertitude.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés