Wall Street se reprend, porté par le secteur technologique

©REUTERS

Le S&P 500 et le Nasdaq ont terminé en hausse mardi, sous l'impulsion d'Amazon et d'autres géants technologiques. Le Dow Jones clôture également dans le vert mais reste sous pression.

Un retard attendu dans l'adoption de nouvelles mesures de relance budgétaire par le Congrès a réduit les espoirs d'une reprise économique plus rapide après la pandémie de coronavirus et maintenu le Dow Jones sous pression. Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a ainsi indiqué que si l'économie américaine a montré une "nette amélioration", le chemin à parcourir reste très incertain et la Réserve fédérale se tient prête à en faire davantage si nécessaire. Il a aussi indiqué que la reprise serait "plus rapide" si les aides du gouvernement et les prêts aux entreprises de la Fed étaient versés simultanément.

Après avoir commencé la semaine dans le rouge vif, les actions américaines se sont toutefois bien reprises, poussées par les valeurs technologiques. Les principaux indices ont ainsi terminé sur une même tendance positive, le Dow Jones clôturant à 27.288,18 points, en hausse de 0,52 %, et le S&P 500 augmentant de 1,05%, à 3.315,57 points. Le Nasdaq Composite a été le plus optimiste, prenant 1,71% à 10.963,64 points.

Amazon booste New York

Amazon a été l'un des grands gagnants de la journée, terminant en hausse de 5,69%. Apple, Microsoft et Facebook ont aussi augmenté entre 1,57 et 2,66%, tandis que Twitter culminait à 7,14%. "Les marchés étaient négatifs ces derniers jours avec cette inquiétude sur une deuxième vague (de contaminations au coronavirus, NDLR) en Europe", note Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services. "Dès qu'on parle de deuxième vague, on revient à la tech: tout ce qui est un peu décorrelé du Covid, c'est ce qui a commencé à rebondir à partir d'hier", poursuit l'expert. De fait, les Gafa, qui avaient tous abandonné près ou plus de 10% ces derniers jours, ont déjà refait une partie de leurs pertes.

Tesla a au contraire perdu 5,60% après les déclarations d'Elon Musk avant le Battery Day sur les difficultés à accélérer la production et précisant que la stratégie du constructeur en matière de production de batteries ne tournera pas à plein régime avant 2022. Les analystes s'attendent à ce que Tesla présente une série de mises à jour lors de cet événement, notamment des améliorations significatives de la quantité d'énergie que ses batteries peuvent stocker, permettant aux véhicules de rouler plus loin avec une seule charge, et une réduction du coût de production, largement considéré comme un obstacle à une plus large adoption des véhicules électriques.

Notons aussi qu'après un lundi catastrophique, les actions de Nikola ont augmenté de 3,05% après que le directeur financier Kim Brady a déclaré que le constructeur de camions électriques bénéficiait du soutien de tous ses partenaires du secteur automobile, même après la démission du CEO Trevor Milton. Nike grimpait de son côté près de 9% dans les échanges électroniques suivant la clôture après la publication de résultats meilleurs que prévu au premier trimestre 2021 de son exercice décalé.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés