Wall Street sur une note hésitante, jeudi

La Bourse de New York a achevé en baisse une nouvelle séance hésitante jeudi, après la publication de statistiques économiques en demi-teinte aux Etats-Unis: le Dow Jones a perdu 0,72% et le Nasdaq 0,32%.

C’est en baisse que la Bourse de New York a achevé les échanges, jeudi.

L’indice Dow Jones s’est contracté de 0,72 %% à 10.662,42 points. De leur côté, le S & P 500 a cédé 0,83 % à 1.124,83 et le Composite, sur la Bourse du Nasdaq, 0,32 % à 2.327,08 points.

La hausse des inscriptions hebdomadaires au chômage et la nouvelle faiblesse des actions financières comptent pour beaucoup dans la méforme du marché.

Une fois encore, et cette fois chez Bank of America, les banques comme Goldman Sachs, Citigroup et Morgan Stanley ont été victimes de prévisions bénéficiaires revues à la baisse. Leur indice sectoriel, le S & P Financials a accusé le plus fort repli (-2,01 %) des 10 plus importants sous-secteurs du S & P500.
Faisant exception à la tendance générale, Red Hat a bondi de 8,7 % à 39,99 USD sur le Nasdaq. L'éditeur de logiciels a publié une baisse moins sensible que prévu de son profit trimestriel. 


En hausse pour la 4e séance d’affilée, Apple a gagné 0,4 % à 288,92 USD. Le courtier Piper Jaffray table sur un profit par action relevé à 17,75 USD en 2011 pour Apple.
Du fait de cette performance, même modeste, Apple est désormais devenue le deuxième plus importante capitalisation boursière au monde, après ExxonMobil (313,3 milliards de USD), mais devant PetroChina (265,5 milliards de USD). A l'heure de la clôture à Wall Street, Apple affichait une vaeur de 265,8 milliards de USD.


AOL a reculé 2,27% à 23,63 dollars. Le PDG du groupe internet Tim Armstrong a prévenu qu'il entendait utiliser ses liquidités pour pouvoir le cas échéant faire des acquisitions, plutôt que pour rémunérer ses actionnaires.

En dépit de la décision du groupe de relever le montant de son dividende trimestriel de 11 %, à 0,61 USD, l’action McDonald’s a baissé de 0,6 % à 74,65.  Nike, qui a publié son bilan trimestriel après la clôture, avait pris 0,25 % à 77,50 USD.


Côté "carnet noir", notons que Blockbuster a "déposé son bilan" dans le cadre d’un accord avec ses créanciers obligataires. Le loueur de vidéos détient une dette de 900 millions de USD.

"D'un point de vue économique, la journée n'a pas été si mauvaise que cela, mais apparemment, les inquiétudes vis-à-vis de la croissance persistent, c'est ce que l'on voit sur le marché", a expliqué, à l'Afp, Owen Fitzpatrick, de la Deutsche Bank.

Sur les marchés des changes, l'euro est revenu de 1,34 mercredi soir, à 1,333 USD. Quant aux taux à 10 ans des bons du Trésor américain, ils se sont stabilisés à 2,55% (-0,01%). Enfin, le baril de brut coté sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour livraison au mois de novembre, il a repris 0,62% à 75,18 USD.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés