Publicité
analyse

Grosse vague d’IPO en vue dans le secteur des véhicules électriques

La plus grosse IPO de cette année revient au groupe américain Rivian, qui fabrique des pick-ups, SUV et camionnettes électriques. ©REUTERS

Une vague d’introductions en bourse dans le secteur des véhicules électriques est en route. Selon BofA, celle-ci devrait durer jusqu'à fin 2023.

Si l'on en croit Bank of America (BofA), nous sommes aujourd’hui aux prémices d’une vague de plusieurs milliards de dollars sur laquelle les investisseurs pourront surfer jusqu’en 2023. Selon Patrick Steinemann, co-responsable du Global Mobility Group Investment Banking chez Bank of America, la hausse des investissements dans le secteur des véhicules électriques devrait, en effet, conduire à de nombreuses introductions en bourse.

13,7
milliards de dollars
Rivian a levé 13,7 milliards de dollars lors de son introduction en bourse à Wall Street.

BofA avance d'ailleurs un nombre à trois chiffres: cette vague d’IPO permettrait de lever pas moins de 100 milliards de dollars sur une période de trois ans, à travers l’entièreté de la chaîne de valeur du secteur, des batteries à la recharge.

Le précédent Rivian

Un exemple récent vient crédibiliser les prédictions de la banque américaine. La plus grosse IPO de cette année revient au groupe américain Rivian qui fabrique, justement, des pick-ups, SUV et camionnettes électriques.

Le groupe du Michigan a ainsi levé 13,7 milliards de dollars lors de son introduction en bourse à Wall Street, au début du mois. Preuve supplémentaire de l’engouement autour du secteur des véhicules électriques, son cours s'est envolé de 47 % par rapport au prix initial de l'offre.

"Jusqu'à présent, les entreprises de batteries ont été largement financées par la dette, mais la prochaine étape de leur croissance sera financée par une vague d'introductions en bourse."
Patrick Steinemann
Co-responsable du Global Mobility Group Investment Banking chez Bank of America

Il faut dire que les fabricants de véhicules électriques sont devenus les chouchous des investisseurs depuis l’année dernière. Leurs titres ont ainsi générés d’impressionnants rallyes boursiers. Tesla, la vedette du secteur, a presque doublé de valeur boursière au cours de l'année écoulée et des milliards ont été levés, via des introductions en bourse et des ventes d’actions ultérieures.

Certains constructeurs traditionnels sortent de leur giron leur filiale électrique, afin de les introduire séparément sur les marchés boursiers. La filiale électrique de Volvo, Polestar a ainsi annoncé, plus tôt cette année, son intention d'entrée à la Bourse de New York, début 2022. La valorisation du constructeur suédois de voitures électriques, bien plus petite que son entreprise mère, est prévue autour des 20 milliards de dollars, soit bien plus que la valorisation de Volvo lors de sa propre IPO en octobre dernier, tout un symbole...

Boom des batteries

Vous l'aurez compris, la demande croissante pour des véhicules électriques devrait ruisseler le long de la chaîne de production. Bloomberg met en exergue un élément en particulier de cette chaîne: les batteries.

Selon Bloomberg, les dix principaux fabricants de batteries vont presque tripler leur capacité de production, d'ici à 2022. Cela leur permettra de respecter leurs engagements en matière d'approvisionnement, mais également de se positionner afin de faire face à la hausse imminente de la demande.

"Les entreprises de batteries vont devenir un univers à part entière, elles entrent maintenant dans une phase où l'augmentation massive de la capacité nécessite beaucoup de capitaux pour suivre la croissance de la demande de véhicules électriques", indique Steinemann. "Jusqu'à présent, les entreprises de batteries ont été largement financées par la dette, mais la prochaine étape de leur croissance sera financée par une vague d'introductions en bourse." 

Tous les regards tournés vers LG Energy Solutions

L’année prochaine, l'attention des investisseurs sera rivée sur ce qui devrait être l'une des plus importantes introductions sur les marchés asiatiques, voire au monde: la scission de l'unité de batteries LG Energy Solution de sa société mère LG Chem, en Corée du Sud. Cette opération permettrait à l’un des plus grands fabricants de batteries au monde de lever environ 10 milliards de dollars.

LG Energy Solution, qui a repris son processus d'introduction en octobre, prévoit de soumettre le prospectus d'entrée en bourse début décembre et de prendre les premières commandes de la part d'investisseurs au début de l'année prochaine, selon le Seoul Economic Daily.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés