L'action Umicore recharge ses batteries

Umicore monte dans le capital d'un champion américain des batteries "à l'état solide" bientôt coté à Wall Street. Ces batteries offrent une autonomie plus importante pour un coût moindre, souligne le spécialiste belge des métaux précieux, Umicore. ©AFP

Les marchés européens ont joué la prudence en attendant les décisions de la banque centrale américaine. À Bruxelles, Colruyt s'est planté et Umicore a brillé.

Décalage horaire oblige, les investisseurs européens n'ont pu apprécier les commentaires du président de la Fed qu'après la clôture des marchés. Du coup, les indices des bourses du Vieux Continent n'ont pas fait de grosses vagues, se limitant à serpenter nerveusement autour de l'équilibre.

À la cloche, seul le Dax n'est pas parvenu à avancer alors que ses voisins européens ont pris un peu plus de hauteur. Le Stoxx 600 Europe a maintenu sa cadence record. Il a enchaîné ce mercredi sa neuvième séance consécutive dans le vert, une première depuis plus de trois ans et demi.

Prix rouge sur Colruyt

À Bruxelles, le Bel 20 a bien résisté au coup de pompe de l'action Colruyt . Le numéro un de la grande distribution en Belgique a publié la veille un triste bulletin annuel qui confirmait la perte de parts de marchés. L'action a chuté de 11,4%, plus forte culbute du jour sur le Bel 20 et le Stoxx 600 Europe.

+25%
Stoxx 600 - YTD
Le Stoxx 600 Europe a grossi de 25,48% depuis le 1er janvier dernier. L'indice paneuropéen supplante son cousin américain, le S&P 500, qui affiche un rendement de +13% depuis le début de l'année.

À l'heure où les marchés européens fermaient leurs portes, Wall Street hésitait à prendre une direction claire après un démarrage en légère hausse. Le Dow Jones cédait 0,06%, le S&P 500 se stabilisait (-0,03%) tandis que le Nasdaq progressait de 0,14%.  

Un nouveau fan pour Worldline

De nombreux titres européens ont été la cible de prises de bénéfices après avoir virevolté ces derniers jours à de hauts niveaux de valorisation. Les compartiments du Stoxx regroupant les valeurs bancaires et celles du secteur automobile, deux wagons qui ont gonflé de plus de 27% et 25% depuis le début de l'année, ont été les plus attaqués ce mercredi. Exemple à Bruxelles, où KBC a reculé de 1,56%. D'autres actions qui ont profité des anticipations de rebond économique étaient visées à l'instar de Thyssenkrupp (-4,3%) et ArcelorMittal (-1,64%).

IPO ratée pour Made, le spécialiste britannique de la vente de meubles en ligne.

Sur le marché parisien, Worldline a passé toute la journée en tête du CAC 40. La fintech, spécialisée dans les services de paiement électronique, s'est distinguée avec une grimpette de 2% après la décision de Goldman Sachs d'intégrer le titre dans sa liste de valeurs chouchous.

À Londres, les premiers pas boursiers de Made, le spécialiste de la vente en ligne de meubles, ont été ratés. Made avait fixé son prix d'introduction à 200 livres par action, soit le bas de la fourchette de son offre. Il termine la séance à 197 livres, soit une glissade de 1,50% en guise de bienvenue à la Citi.

Pari électrique pour Umicore

"Les batteries à l'état solide ont le potentiel pour devenir une technologie courante susceptible d'augmenter le taux de pénétration des véhicules électriques."
Wim Hoste
Analyste - KBC Securities

À Bruxelles, le champion du monde de la bière AB InBev (+0,20%) a bénéficié des commentaires positifs d'Exane BNP Paribas, dont les analystes ont relevé l'objectif de cours du groupe brassicole.

Le marché bruxellois a salué la prise de participation de 5,5% Umicore dans Solid Power, le leader américain du développement de batteries à l'état solide de nouvelle génération. "Bien que l'investissement soit modeste, nous pensons que les batteries à l'état solide joueront un rôle important en rendant la technologie des batteries plus sûre et plus rentable, voire en la faisant évoluer vers une technologie courante", note Wim Hoste, de KBC Securities, qui voit dans ces batteries capables "d'augmenter le taux de pénétration des véhicules électriques".

Solid Power est une entreprise basée au Colorado. Elle va prochainement être "gobée" par une SPAC, ce qui lui ouvrira automatiquement les portes de Wall Street. D'autres grands noms comme BMW, Ford ou encore Samsung ont mis des billes dans Solid Power.

Umicore a survolé le Bel 20 tout au long de la séance de ce mercredi, terminant sur un gain de 2,37% qui fait remonter son cours à près de 51 euros. Depuis le début de l'année, l'action du groupe spécialisé dans la technologie des matériaux a pris près de 27%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés