Publicité
Publicité

L’expansion des obligations vertes

Le marché des "green bonds" est de plus en plus large et diversifié.

Le marché des obligations vertes est en plein essor, ayant franchi la barre des 500 milliards d’euros lors de ce mois de décembre, souligne la firme NN Investment Partners. Ce marché des "green bonds" est de plus en plus diversifié et devrait atteindre 800 milliards d’euros d’ici la fin 2020, prévoit encore la firme.

Les investissements dans l’innovation, l’énergie propre et les villes intelligentes devraient notamment augmenter. Les entreprises seront à la tête de cette croissance, mais un plus grand nombre d’émetteurs souverains lanceront également leurs programmes d’obligations vertes en 2020, dit NN IP.

On évoque aussi le lancement d’un programme d’assouplissement quantitatif vert ("Green Quantitive Easing") par la Banque centrale européenne. Toute mesure prise par cette dernière aurait un effet positif en termes d’amélioration du profil du marché des obligations vertes.

Mais jeudi lors de sa première conférence de presse après la réunion de politique monétaire, Christine Lagarde n’en a pas dit mot. On sait qu’une telle mesure ne plaît pas à la banque centrale allemande. Toutefois, lors de l’évocation de la revue d’ensemble de la stratégie de la BCE en 2020, Lagarde a souligné la nécessité de tenir compte du climat. Tous les espoirs teintés de vert sont donc permis.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés