Bruxelles salue les résultats d'Ascencio et Unifiedpost (débriefing actions belges)

©BELGA

L'indice Bel 20 a reculé de près de 1% ce lundi, miné par les bancaires et AB InBev. Hors Bel 20, les investisseurs ont applaudi les résultats d'Ascencio et d'Unifiedpost.

La dernière séance du mois record du Bel 20 s'est terminée sur une fausse note. L'indice vedette à Bruxelles a abandonné 1,40% pour finir sous les 3.700 points, son niveau de la fin du mois de février dernier.

Ce lundi, c'est les valeurs défensives qui ont tiré la tendance vers le haut, mais le repli des bancaires conjugué à celui des grosses capitalisations de la cote était trop important pour extirper le Bel 20 de la zone rouge.

Le distributeur Colruyt (+1,71%) et Telenet (+2,11%) ont évolué pendant toute la séance dans le haut du tableau. WDP (+0,78%) était également recherchée. La construction d'un important centre de distribution multimodal par la SIR dans la région de Gand a séduit les investisseurs. Le spécialiste de l'immobilier va débourser 80 millions d'euros pour agrémenter son portefeuille de 150.000 nouveaux m².

Les bancaires du Bel 20 étaient chahutées. ING , qui a pourtant bénéficié d'un relèvement d'objectif de cours, a reculé de 2,86%. Même tendance pour l'action KBC qui a abandonné 2,14%.

AB InBev (-2,39% à 55,88 euros) était également à retrouver dans le contingent des perdants du jour. Le brasseur a vu Independent Research rehausser de 9 euros son objectif de cours à 60 euros. Le titre de la première capitalisation du Bel 20 a cependant battu en retraite après avoir gonflé d'environ 25% en un mois.

Sur le marché secondaire, Unifiedpost , un des nouveaux venus de la place, a grimpé de 7,14% après la publication d'un solide bulletin trimestriel. L'action, au plus bas il y a cinq jours, est remontée à 21,12 euros. Pour rappel, elle avait réalisé une entrée en bourse fracassante en septembre dernier bondissant de 19% à 23,8 euros au terme de sa séance inaugurale.

Le spécialiste de l'immobilier commercial Ascencio  était aussi attendu au rapport avec les chiffres annuels de son exercice décalé. La SIR a maintenu la cadence pour continuer de croître, notamment dans les "retail parks" du secteur alimentaire. Les bons chiffres d'Ascencio ont été salués par les analystes de la Kepler Cheuvreux qui passent à l'achat sur la valeur avec un objectif de cours montant de 48 euros à 53 euros. L'action a gagné 2,97% à un peu moins de 49 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés