Fabrizio Colucci (L'Echo): "Il faut bien choisir son timing quand on vend une action"

Fabrizio Colucci, candidat vedette issu des rangs de L'Echo, estime avoir trop investi dans les biotechs au début du concours.

Après un mauvais départ, Fabrizio Colucci, infographiste à L'Echo, est en pleine remontada. Il espère encore doubler ses gains et opte pour une stratégie offensive.

La deuxième semaine de trading sur le Rallye Boursier a encore réservé de belles surprises avec de solides hausses en Europe et de nouveaux records à Wall Street. Une semaine qui a vu les leaders du concours passer allègrement la barre des 10.000 euros de gains (fictifs).

"Dans le concours, ce sont des paris sur des titres qui vont flamber qui vous font avancer."
Fabrizio Colucci
Participant vedette du Rallye Boursier

Notre candidat vedette Fabrizio Colucci, membre de l'équipe maison, a profité de la tendance haussière du début de semaine pour rattraper les pertes accumulées les premiers jours. Il affichait, ce vendredi matin, un gain de 1.234 euros, contre 13.482 euros pour Zondagstrader, qui enregistre le meilleur score du concours (sur 29.500 participants), et 7.800 euros pour Kielzog, actuellement en tête dans l'équipe de Fabrizio.

Très actif et bien informé

Fabrizio Colucci, c'est "le régional" du Rallye Boursier. Infographiste à L'Echo depuis plus de 25 ans, il en a tracé des courbes de cours boursiers. Les marchés financiers, il les connaît donc bien, ce qui lui permet de répondre correctement à presque toutes les questions du concours.

"Quelques heures de patience m'auraient permis de pratiquement doubler mon gain de 500 euros sur Vallourec."
Fabrizio Colucci

Il est très actif. Le jeu l'amuse et notre trader amateur a fait le plein d'achats - en moyenne 3 transactions par jour - depuis le début du concours. "Dans le concours, ce sont des paris sur des titres qui vont flamber qui vous font avancer", note-t-il.

Le portefeuille de Fabrizio Colucci est assez diversifié et très belge. Composé de valeurs technologiques, de biotechs et d'actions plus cycliques et défensives, il est noir-jaune-rouge à 80%.

L'avis du coach Kévin Jacobs (L'Investisseur)

Les tendances de la première semaine se confirment.

Florence a été à nouveau la plus dynamique de nos quatre participants en effectuant plusieurs transactions chaque jour de la semaine. Elle avait d’ailleurs investi tout son cash avant d’effectuer quelques ventes fin de semaine. Florence a poussé un peu plus loin sa diversification en achetant pour la première fois un fonds. Intéressant car il lui permet d’investir sur toute une région.

Très dynamique et diversifié lui aussi, Fabrizio s’est même permis de réaliser des transactions d’achat et vente d’une action sur une seule journée. Vu la période très courte de ce concours, c’est un excellent – mais risqué – moyen d’engranger rapidement quelques gains.

Florian a continué à investir de la même manière que la première semaine, en faisant plusieurs emplettes le lundi et en apportant de petites modifications par après. Il a cependant pris soin de diversifier davantage son portefeuille tant au niveau sectoriel que géographique.

Enfin, Xavier poursuit sa stratégie de ne pas toucher à son portefeuille. Il n’a donc pas effectué de transaction. Vu que son portefeuille est axé sur le secteur technologique, à la traîne ce mois-ci, il est un peu pénalisé pour l’instant.

Fabrizio et Florence ont aussi répondu correctement à toutes les questions de la semaine, ce qui leur permettra d’effectuer des nouvelles transactions prochainement. Florian a aussi accumulé plusieurs fois du cash-bonus.

"Misez sur Amazon!" - Le conseil du coach du Rallye Boursier

Une question de patience

"Au début j'ai trop investi dans les biotechs", regrette l'infographiste. Son pari sur Moderna lui reste encore en travers de la gorge. "J'ai pris du retard, mais heureusement que j'ai pu me rattraper avec Vallourec, elle m'a fait gagner 500 euros en une journée. Mais, j'aurais mieux fait de la garder pour la vendre à un meilleur prix."

L'action du fabricant français de tubes en acier a pris plus de 40% cette semaine, ce qui fait dire à Fabrizio qu'"il faut bien choisir son timing quand on vend une action. Quelques heures de patience m'auraient permis de doubler mon gain".

"Je vais rester accroché à bpost jusqu'à la fin du concours, comme Amazon."
Fabrizio Colucci

Notre candidat vedette mise à présent sur des valeurs sérieusement matraquées ces derniers jours, citant l'exemple d'UnifiedPost. Il compte aussi sur la grande distribution pour enjoliver ses gains.

Fabrizio Colucci parie aussi sur un dernier trimestre du feu de Dieu du côté de bpost. "Je vais rester accroché à bpost jusqu'à la fin du concours, comme Amazon", promet le joueur, "c'est peut-être risqué, mais pour l'instant je ne perds rien". Il espère, en tout cas, doubler ses gains rapidement.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés