Grosse claque pour Sipef et Kinepolis (Débriefing actions belges)

©BELGA

Le Bel 20 est parvenu à consolider les gains de la semaine, grâce notamment à la bonne tenue d'AB InBev et Aperam. Hors Bel 20, le producteur d'huile de palme, Sipef, a mordu la poussière.

Le Bel 20 termine la semaine sur une bonne note, confirmant son retour à son niveau de février dernier. Ce vendredi, l'indice vedette a grappillé 0,32% pour finir à 3.726,86 points.

Le poids lourd de la cote, AB InBev (+1,90%) a encore surfé sur les mots doux des analystes de JP Morgan qui ont revu, jeudi, leur objectif de cours à la hausse.

Aperam (+2,83%) et Aedifica (+1,36%) étaient également dans le bon wagon.

À l'inverse, Barco a lâché 2,89% et Telenet s'est replié de 3,74%. L'opérateur télécoms cotait ex-dividende. Ses actionnaires ont approuvé le dividende intérimaire brut proposé de 1,375 euro par action, soit un montant total de 150,1 millions d'euros.

Hors Bel 20, Kinepolis a connu une nouvelle séance d'épouvante. L'exploitant de salles de cinéma a fondu de 10,49%, portant sa dégringolade depuis le début de l'année à plus de 40%. Les investisseurs lui ont tourné le dos après avoir appris que les studios Warner Bro allaient privilégier le streaming pour tous les longs métrages prévus en 2021. Les films, parmi lesquels une nouvelle version de "Dune", "Godzilla vs Kong" ou encore un nouvel opus de "Matrix", seront disponibles aux États-Unis sur la plateforme HBO Max pendant un mois à compter du jour de leur sortie en salles.

L'autre culbute du jour concernait Sipef . La décision surprise du gouvernement indonésien d'augmenter considérablement sa taxe à l'exportation et ses prélèvements sur l'huile de palme brute est une très mauvaise nouvelle pour le sociétaire du Bel Mid. Son action, suspendue ce jeudi, a pu reprendre sa cotation, effaçant 11,24% en réaction à la décision indonésienne. Degroof Petercam, qui était jusqu'ici à l'achat sur la valeur, recommande à présent de conserver les titres du producteur d'huile de palme.

Au rayon des réjouissances, le spécialiste de la transformation de fil d'acier Bekaert a grimpé de 3,72% à 27,32 euros. Après la publication de solides résultats trimestriels, ING a décidé de relever considérablement ses prévisions de bénéfice pour la période 2020-2022. Ce qui se traduit par une majoration de l'objectif de cours fixé par la banque. Il a été relevé à 30 euros contre 23 euros précédemment.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés