Les télécoms de la Bourse de Bruxelles à l'honneur (Débriefing actions belges)

©BELGA

L'OPA "familiale" lancée sur Orange Belgium a permis aux autres valeurs du secteur des télécoms de se montrer. Telenet a signé la plus forte hausse du Bel 20 et Orange s'est envolé de 35%.

Ce jeudi, les projecteurs étaient braqués sur le Bel Mid où l'action d'Orange Belgique a grimpé de 35,33%, terminant à 21,95 euros, soit quasiment en ligne avec le prix mis sur la table par Orange France, sa maison mère, qui a l'intention de lancer une OPA sur sa filiale au prix de 22 euros par action.

Au sein du Bel 20 , les télécoms ont bénéficié du mouvement opéré par leur concurrent. Proximus , déjà à la fête la veille, a fini sur le podium des hausses de l'indice de référence grâce à une progression de 1,92%. Plus forte montée du jour sur le Bel 20, Telenet (+2,22%) a quelque peu repris ses esprits après la séance difficile de ce mercredi.

La bonne forme des opérateurs télécoms a permis au Bel 20 d'engranger les points. Il a avancé de 0,14% pour garder la tête bien au-dessus des 3.700 points, son niveau de la fin du mois de février.

Les perdants du jour s'appelaient Ageas (-1,53%) et Galapagos (-1,70%).

Depuis le 1er décembre, jour de son vingtième anniversaire sur Euronext Brussels, AB InBev a vu à chaque séance une grande banque réajuster sa mire sur la valeur. Ce jeudi, c'était au tour des analystes de JP Morgan. À l'inverse de leurs homologues de Citi et Deutsche Bank, ils relèvent leur objectif de cours à 55 euros. La recommandation "neutre" reste en revanche inchangée. Le titre d'AB InBev en a profité pour glaner 1,48% à 56,95 euros.

Sur le marché élargi, le titre Tessenderlo était très recherché. L'action du spécialiste de l'agrochimie s'est rapprochée à moins de deux euros de son pic historique grâce à une hausse de 4,12% à 32,85 euros. Ce coup de chaud fait suite aux propos optimistes des analystes de Kepler Cheuvreux. Ils estiment que "Tessenderlo devrait profiter des tendances favorables qui touchent le secteur de la chimie ou encore de l'amélioration de la demande industrielle". Les analystes relèvent par conséquent leur recommandation sur l'action de "conserver" à "acheter". L'objectif de cours est également revu à la hausse, passant de 32 à 38 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés