Une expérience enrichissante pour les vedettes du Rallye boursier

©Dieter Telemans

Nos quatre participants vedettes sont parvenus à rallier l'arrivée sans la moindre perte. Voici leurs impressions après 10 semaines de Rallye.

Parmi les 30.000 participants au Rallye, quatre personnalités ont retenu notre attention tout au long de la course.

Florence Blaimont, CEO de WoWo Community, a terminé en tête, grâce à une stratégie offensive en début de concours et à un portefeuille bien diversifié.

Florence Blaimont

La CEO du réseau de femmes entrepreneures "Wonderful Women Community" a dépassé les 8.000 euros de gains, soit une plus-value de 15,7%. "C'est un peu addictif la bourse, mais j'ai fait de très belles rencontres, j'en ai appris beaucoup sur moi au niveau psychologique et j'ai ouvert une deuxième société, Karma Flow, dans les services digitaux pour entreprises", nous confie Florence Blaimont.

Derrière elle, on retrouvait le cadet des vedettes, Florian Christiaens, président du Solvay Finance Club, avec un gain de 13,4%. L'entrepreneur Xavier Damman (+4,2%) et l'infographiste Fabrizio Colucci (3,4%) ont refermé la marche.

Florian Christiaens ©Dieter Telemans

Florian Christiaens garde un très bon souvenir de sa participation au concours. "Le rallye boursier m’a permis de m’ouvrir à d’autres marchés, comme Bruxelles et les autres marchés européens", nous apprend l'étudiant en master à l'ULB. "J’ai pu partager mes connaissances et ma passion avec des proches qui sont loin de cet univers et qui ont pu l'approcher sans risquer quoi que ce soit".

Florian Christiaens retient surtout la dimension ludique du concours. "Prendre le concours trop au sérieux enlève tout le plaisir", explique le participant vedette qui invite les prochains candidats à "sortir de leur zone de confort".

Xavier Damman

L'entrepreneur Xavier Damman s'est distingué avec une stratégie originale. Il a acheté cinq titres technologiques le premier jour et n’a plus fait d’opération ensuite sur le Rallye. Dans le même temps, il a virtuellement investi le cash qui lui restait, soit 27.000 euros, dans les cryptomonnaies, ce qui n'était pas possible dans le cadre du concours. Un investissement fictif qui a plus que doublé sur le temps du Rallye et qui a, selon le fondateur d'Open Collective et de Storify, "montré à quel point le fossé se creuse entre la finance et l'économie réelle".

La quatrième vedette du Rallye boursier est une figure bien connue de la rédaction. Fabrizio Colucci, infographiste à L'Echo, est passé par toutes les couleurs pendant les 10 semaines de compétition.

Fabrizio Colucci

Après un départ raté, Fabrizio est toutefois parvenu à passer la ligne d'arrivée avec une performance positive. "J'ai pris des risques importants sur les biotechs, ce que je ne ferais jamais dans la vraie vie", avoue l'infographiste qui a pu redresser la barre en misant sur "des valeurs sûres". Son conseil pour les futurs participants: "Il faut bien choisir ses valeurs de départ, avoir confiance en elle".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés