analyse

"L'économie chinoise a un avenir radieux devant elle"

©Qilai Shen/Bloomberg

Chi Lo (BNP Paribas) s’attend à une activité chinoise plus soutenue durant le second semestre. La valorisation du marché reste attractive aux niveaux actuels, selon Caroline Maurer.

Le ralentissement économique chinois est le deuxième sujet de préoccupation des investisseurs après la guerre commerciale, selon le dernier baromètre de Bank of America Merrill Lynch réalisé sur base d’un sondage auprès de gestionnaires d’actifs. À quelle évolution peut-on s’attendre pour la deuxième économie mondiale dans les prochains mois? Voici l’analyse de deux spécialistes du sujet chez BNP Paribas.

©doc

"Par rapport aux ralentissements économiques précédents, les mesures prises depuis la mi-2018 par le gouvernement chinois ont été trop étroites, ce qui explique en grande partie l’absence de rebond observé ces derniers mois", souligne Chi Lo (économiste senior sur la Grande Chine chez BNP Paribas Asset Management).

Si l’économie continue de ne pas réagir, les autorités prendront d’autres mesures.
Chi Lo
Économiste senior sur la Grande Chine chez BNP Paribas Asset Management

"Depuis le début 2019, les autorités ont toutefois pris des mesures plus significatives au niveau fiscal, ainsi que des mesures de relance budgétaire dans les projets d’infrastructure. Et si l’économie continue de ne pas réagir, d’autres mesures suivront."

Dynamisme

Dès lors, il s’attend à ce que les chiffres d’activité économique commencent à se redresser d’ici la fin du premier semestre, avec des effets qui deviendront plus apparents durant la seconde partie de l’année et une croissance qui devrait ressortir vers 6,2% en 2019. "Je pense que le pays a un futur radieux devant lui, à condition que les autorités maintiennent le cap visant à améliorer l’efficience du pays. À court terme, les autorités ne peuvent toutefois pas accepter un ralentissement économique trop marqué et doivent recourir à de vieilles recettes budgétaires pour stimuler l’économie."

Il estime donc qu’il est très largement prématuré de s’attendre à un rythme de croissance qui tomberait rapidement sous les 5%.

Taux d’épargne diminué

Chi Lo indique que l’économie chinoise reste dans une phase de transition de long terme, avec une importance de plus en plus marquée des secteurs liés à la consommation des ménages.

"L’efficience est en train de s’améliorer, et un taux d’épargne qui commence à diminuer, notamment dans les jeunes générations. Ce mouvement devrait se poursuivre à mesure que le secteur tertiaire va prendre de l’importance dans l’ensemble de l’économie."

Le principal problème reste toutefois l’endettement de certains pans de l’économie tandis que le secteur privé éprouve des difficultés à se financer, "une situation qui semble toutefois s’infléchir favorablement ces derniers trimestres".

©doc

Au niveau de la politique d’investissement, Caroline Maurer (gestionnaire de fonds en actions chinoises chez BNP Paribas Asset Management) se positionne sur trois axes principaux: la technologie et l’innovation, la consommation privée et la consolidation dans les industries traditionnelles.

La croissance des revenus des ménages devient un support pour l’activité économique.
Caroline Maurer
Gestionnaire de fonds en actions chinoises chez BNP Paribas Asset Management

"La croissance des revenus des ménages devient un support pour l’activité économique, avec une classe moyenne et des jeunes qui sont de plus en plus intéressés par les grandes marques internationales", explique-t-elle.

Valorisation

En outre, elle souligne que la valorisation du marché reste attractive aux niveaux actuels, tandis que la hausse du poids dans les grands indices internationaux devrait soutenir la demande pour les actifs financiers chinois.

"Notre portefeuille est actuellement exposé à 12% sur les A-Shares domestiques chinoises, contre 60% sur Hong Kong et 25% sur les sociétés chinoises cotées aux Etats-Unis, mais cette proportion devrait augmenter durant les années à venir à mesure que ce marché va être mieux exploré."

Le portefeuille est actuellement surpondéré en valeurs de la consommation et en valeurs technologiques, et est sous-pondéré sur la finance et l’industrie. Parmi les principales positions du fonds à la fin 2018, nous trouvions des noms connus tels que Tencent, Alibaba, Ping An, Baidu ou AIA, mais également des valeurs plus locales tels que le producteur de spiritueux Kweichow Moutai.

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content