Degroof Petercam sacré meilleur gestionnaire belge

Les locaux de Degroof Petercam à Bruxelles ©Dieter Telemans

11.000 professionnels européens de la finance ont voté pour désigner les maillons forts des principaux marchés. Degroof Petercam continue de dominer en Belgique.

60,5% des suffrages l’an dernier, 58,2% cette année: Degroof Petercam continue de tenir en respect la concurrence, selon les professionnels de la trentaine de firmes belges qui ont pris part au vote pour désigner le meilleur gestionnaire d’actifs en Belgique. La "rapidité", l’"excellent relationnel" et "la précision des informations" sont salués. C’est toutefois la troisième année consécutive que Degroof Petercam enregistre moins de votes. Pas encore de quoi imaginer le voir quitter son trône avant plusieurs années, puisque Candriam, second l’an dernier avec 23,7% des voix, chute cette fois au troisième rang avec 16% des suffrages. Puilaetco Dewaay Private Bankers passe devant, avec 18,2% des voix.

Degroof Petercam place trois des siens au classement individuel: Pierluigi Lonero est vainqueur pour la deuxième fois, mais avec 23% des votes, contre un tiers l’an dernier. Il est suivi d’un nouveau venu, Tom Demaecker, spécialisé sur le marché US.

Gilles Lequeux, spécialiste reconnu pour les petites sociétés cotées en Europe, figure, comme chaque année ou presque, dans le top 5.

Dans la catégorie des meilleures sociétés pour les relations avec les investisseurs, KBC s’impose cette saison encore, mais d’un cheveu (17,5% contre 17,3% pour AB InBev).

Proximus, Ontex Group et Orange Belgique complètent le quinté.

Toujours dans les relations avec les actionnaires, mais au niveau des individualités, Kurt de Baenst (KBC) est de nouveau considéré comme le meilleur de sa catégorie et a même convaincu de nouveaux pros (12,4% des votants contre 8,1% l’an passé). Il devance Mariusz Jamka (AB InBev), Siddy Jobe (Orange Belgique) et Ilya Vercammen (KBC).

Johan Thijs, meilleur CEO

Du côté des CEO, Johan Thijs (KBC) est désigné numéro un après avoir été deuxième deux années de suite. Il remporte 20,8% des votes et devance Dominique Leroy (Proximus), sixième l’an passé.

Dans ce classement qui évolue lentement, Michaël Trabbia (Orange Belgique) fait son entrée directement en troisième position.

©Dieter Telemans

Récemment désigné président non exécutif de l’énergéticien Engie, en succession de Gérard Mestrallet, le PDG de Solvay Jean-Pierre Clamadieu recule de la première à la quatrième place. John Porter (Telenet) ferme le ban.

Dans le classement plus rapidement évolutif des CFO, Rik Scheerlinck (KMC) remporte la mise avec 23,7% des voix. Il est suivi de Sandrine Dufour (Proximus), Arnaud Castille (Orange Belgique), Birgit Conix (Telenet) et Karim Hajjar (Solvay).

Six femmes sont nommées parmi les vingt premiers des différentes catégories individuelles, chiffre inchangé aux dernières années.

Awards européens

Au niveau européen, Exane BNP Paribas reste leader du classement des courtiers et de l’equity research. JP Morgan continue de dominer la gestion d’actifs, alors que Kairos Partners SGR succède à GLG Partners sur les hedge funds.

Dans le courtage, UBS reste leader sur l’exécution, Deutsche Telekom sur les relations avec les investisseurs.

Côté individuels, Jeff Stent (Exane BNP Paribas) est nommé meilleur equity analyst, Roland Vetter (PraXis Partners) meilleur gestionnaire de fonds, et Jean-Charles Decaux (JCDecaux) meilleur CEO.

Les Extel Awards ont été décernés cette année par Euromoney, qui a racheté la société à WeConvene.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content