L'eau, un investissement qui coule de source

Investir dans le secteur de l’eau va permettre de s’exposer sur une série d'activités comme celles des stations d'épuration.

Les fonds affichent une performance annualisée moyenne proche de 11% pour les cinq dernières années.

Le secteur de l’eau a pendant longtemps été accessible par un nombre relativement limité de produits, notamment ceux proposés par RobecoSAM (depuis 2001), Pictet AM (depuis 2000), BNP Paribas Asset Management (depuis 2008) ou KBC Asset Management (depuis 2000). De nouveaux fonds se sont ajoutés ces dernières années (notamment ceux d’Allianz et de Fidelity), mais le panel de produits disponibles reste malgré tout relativement étroit par rapport à d’autres catégories.

7,5
milliards d'euros
Les actifs sous gestion du fonds Pictet Water.

Et il est franchement difficile de comprendre pourquoi d’autres gestionnaires ne sont pas présents dans cette catégorie, avec des performances historiques de 11% en moyenne durant les cinq dernières années, une bonne résistance durant la difficile année 2020 (+5% en moyenne) et un rebond énergique depuis le début 2021 (+14,7% en moyenne).  Hormis le fonds de KBC Asset Management, nous avons en outre affaire ici à des produits de taille très importante, le plus gros étant Pictet Water donc les actifs sous gestion dépassent 7,5 milliards d’euros.

Pénuries et opportunités

Fonds vedette: RobecoSAM Sustainable Water Equities

Gestionnaire: Dieter Küffer.

Dieter Küffer, gestionnaire du fonds RobecoSAM Sustainable Water Equities.

Le fonds affiche une performance plus soutenue que ses concurrents, avec un gestionnaire qui est à la tête de cette stratégie depuis son lancement en 2001. L’objectif est de sélectionner des sociétés de qualité. Comparé à ses concurrents, le fonds propose une exposition davantage basée sur les sociétés de services dans le secteur des soins de santé au détriment des utilities, et une exposition relativement plus faible sur les valeurs américaines au profit de l’Europe et de la Chine.

Principales positions: Thermo Fisher, PerkinElmer, Agilent, Guangdong Investment, Masco Corp, Danaher, Suez, Ecolab.

Investir dans le secteur de l’eau va permettre de s’exposer sur un ensemble de secteurs qui cherchent à faire face aux pénuries d’eau dans la plupart des grandes économies, en améliorant l’efficacité de la distribution d’eau, en limitant les pertes dans le réseau, en diminuant la consommation d’eau dans les entreprises et chez les particuliers ou encore en investissant dans les stations d’épuration. À côté de ça, la demande d’eau potable continue d’augmenter rapidement sur l’ensemble des régions du globe, à mesure que les populations des pays en voie de développement modifient leur consommation pour adopter un mode de vie plus occidental.

Cédric Lecamp, gestionnaire du fonds Pictet Water, constate que la bonne performance depuis le début 2021 est liée notamment aux technologies liées à l’eau. "Elles ont été le segment le plus performant et continuent de profiter de la hausse des dépenses domestiques et de l’intérêt accru des consommateurs pour la santé et la qualité de l’eau potable (avec des acteurs comme Danaher ou Thermo Fischer). De même, l’augmentation des dépenses futures en infrastructures hydrauliques a également soutenu la performance de même que la gestion des déchets qui profite de la reprise économique". Dans l’ensemble, il estime que la crise sanitaire a plutôt eu tendance à renforcer les fondamentaux du secteur de l’eau.

Croissance soutenue

Chez BNP Paribas Asset Management, Justin Winter, gestionnaire de fonds, s’attend également à une forte croissance dans différents segments du marché, qui vont permettre d’ouvrir des opportunités attrayantes pour les investisseurs dans le domaine des infrastructures. "Dans les pays émergents, des millions de personnes intègrent chaque année les grands complexes urbains, ce qui augmente la demande pour la distribution d’eau potable, mais également pour le traitement des eaux usagées". Il rappelle également que l’eau est utilisée pour produire pratiquement tous les biens produits sur la planète ainsi que dans l’essentiel de la production alimentaire

"Dans les pays émergents, des millions de personnes intègrent chaque année les grands complexes urbains, ce qui augmente la demande pour la distribution d’eau potable mais également pour le traitement des eaux usagées."
Justin Winter
Gestionnaire de fonds chez BNP Paribas Asset Management

"Il existe de nombreuses opportunités pour tirer profit des perspectives de croissance à long terme pour les sociétés actives sur ces différentes branches du marché", souligne Dieter Küffer, gestionnaire du meilleur fonds du classement chez RobecoSAM. "Les moteurs à long terme sont intacts. Certaines entreprises du secteur vont en outre bénéficier du vaste programme d'infrastructures qui est prévu par la nouvelle administration américaine." 

Le résumé

  • Bien que les produits axés sur l'eau restent limités, de nouveaux fonds se sont ajoutés ces dernières années.
  • Les performances de ces fonds atteignent 11% en moyenne ces cinq dernières années.
  • Investir dans l'eau permet de s'exposer sur des secteurs qui cherchent à faire face aux pénuries en la matière dans la plupart des grandes économies.
  • La crise sanitaire a plutôt eu tendance à renforcer les fondamentaux du secteur de l’eau.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés