L'or et l'argent restent très attractifs auprès des fonds

©Bloomberg

Dans une phase de reprise cyclique, le meilleur gestionnaire de fonds sur les métaux précieux a relevé son exposition sur les mines d’argent à 50% de ses actifs sous gestion.

Les fonds investis sur les métaux précieux sortent d’un très bon exercice, qui aura vu les meilleurs produits (voir tableau) afficher une performance moyenne de 24%, et porter leur progression annualisée vers 14,5% pour les trois dernières années. Malheureusement, le secteur a également confirmé sa capacité à souffler le chaud et le froid, avec un recul de 11% encaissé depuis le début de l’année. Le cours du métal jaune reste très fortement impacté par l’évolution des taux obligataires réels (corrigés de l’inflation), vu que l’or ne propose pas d’intérêt ou de dividende. La hausse des rendements obligataires de ces dernières semaines joue donc en défaveur du métal jaune, et donc par ricochet sur les mines d’or.

Pari argentique

60%
La part des actifs sous gestion que représente le Canada dans le secteur.

Le segment des fonds investis dans les mines de métaux précieux est caractérisé par une exposition qui sera très focalisée sur trois ou quatre pays, le Canada représentant environ 60% des actifs sous gestion dans la plupart des fonds, le solde étant exposé sur l’Australie (environ 15%) et dans des proportions plus modestes sur les États-Unis ou l’Afrique du Sud. Parmi les fonds repris dans notre tableau, le fonds de Jupiter Asset Management est clairement le plus original, avec une volatilité qui est inférieure à la plupart de ses concurrents en dépit d’une concentration assez importante (40 positions et 50% des actifs sous gestion sur les 10 premières lignes).

La caractéristique la plus remarquable est l’exposition très supérieure à ses concurrents sur l’argent, qui représente actuellement près de 50% des actifs sous gestion. Ned Naylor-Leyland (gestionnaire principal du fonds) souligne que cette partie du portefeuille s’est exceptionnellement bien comportée depuis le début de l’année, et a permis à son fonds de prendre le leadership par rapport à ses concurrents les plus directs, qui sont beaucoup plus fortement exposés sur les mines d’or.  "Les réserves disponibles d’argent sont actuellement sur des niveaux extrêmement faibles, avec une demande industrielle (en provenance de secteurs comme les voitures électriques ou les producteurs d’installations photovoltaïques) qui reste élevée et des investisseurs qui ont également commencé à s’intéresser à ce métal."

Point d’entrée

"Une période d’hyperinflation est fondamentalement une période de méfiance par rapport à la dette gouvernementale, et se traduit par une hausse de l’attrait pour les actifs réels."
Ned Naylor-Leyland

Ned Naylor-Leyland estime cependant que l’or est également promis à une forte performance durant les prochaines années. "Le sentiment est aujourd’hui devenu très négatif sur le métal jaune, car les marchés obligataires ont souvent tendance à être trop optimistes par rapport à ce que les banques centrales peuvent réellement faire."

Il considère donc que le niveau d’entrée actuel est particulièrement attractif. "Je suis d’ailleurs en train de remonter mon exposition sur les mines d’or." Sur le long terme, il souligne qu’une accélération de l’inflation sera fondamentalement positive pour le cours de l’or. "Une période d’hyperinflation est fondamentalement une période de méfiance par rapport à la dette gouvernementale, et se traduit par une hausse de l’attrait pour les actifs réels."

Fonds vedette: Jupiter Gold and Silver

Gestionnaire: Ned Naylor-Leyland

La stratégie d’investissement va viser une diversification plus importante que ses concurrents sur d’autres métaux précieux que l’or, les producteurs d’argent pesant 50% des actifs sous gestion, ce qui permet un profil de risque qui est moins volatil que les autres fonds de la catégorie. Le fonds est très concentré sur une quarantaine de positions, avec principalement des moyennes capitalisations, et un poids important des producteurs canadiens (61% des encours) et australiens (22%).

Principales positions: First Majectic Silver, Pan American Silver, De Grey Mining, MAG Silver, Evolution Mining

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés