Publicité

"La Chine recèle de belles opportunités d’investissement"

Le gestionnaire d'actifs Fidelity est convaincu que les réformes structurelles en Chine seront profitables aux investisseurs. ©EPA

Ceux qui ont investi dans des actions chinoises ont connu une année boursière décevante. Selon Fidelity, le pays recèle cependant des opportunités intéressantes.

Le renforcement des règlementations dans des secteurs comme l’immobilier et la technologie a fortement réduit l’appétit des investisseurs pour les actions chinoises. L’indice MSCI China, qui reprend les principales actions de l’Empire du Milieu, affiche une perte de plus de 15% depuis le début de l’année.

«Même si les incertitudes resteront élevées à court terme, les moteurs sous-jacents de la croissance chinoise sont intacts.»
Andrew Mccaffery
Stratège en chef fidelity international

«Même si les incertitudes resteront élevées à court terme, les moteurs sous-jacents de la croissance chinoise sont intacts, ce qui crée des opportunités d’investissement intéressantes», estime Andrew McCafferty, stratège en chef de Fidelity International. «Les investisseurs ont tendance à se focaliser sur les chiffres de la croissance économique alors qu’il n’existe souvent qu’une faible corrélation entre cette croissance et l’évolution des marchés d’actions.

Fonds

  • Interview avec Sandy Boss, Global Head of Investment Stewardship chez BlackRock: "Nous avons besoin des géants du pétrole pour réussir la transition énergétique"

Le supplément Fonds, ce mercredi 20/10, gratuit avec L'Echo.

Les dirigeants chinois misent aujourd’hui sur une croissance durable parce qu’ils ont pu constater les problèmes que pouvait créer une stratégie de croissance aveugle», explique McCafferty.

Fidelity est donc convaincu que les réformes structurelles seront profitables aux investisseurs. «Les nouvelles règles en matière d’enseignement, de soins de santé et d’immobilier devraient augmenter le revenu disponible des ménages, ce qui à son tour se traduira par une hausse des dépenses de consommation de biens et de services et devrait soutenir l’économie», ajoute Paras Anand, en charge de la stratégie asiatique du groupe.

Pour toutes ces raisons, la gestion active s’impose sur les marchés d’actions chinoises, estime le stratège. «S’ils appliquent une stratégie active, les investisseurs peuvent identifier les actions qui profitent de la nouvelle politique, comme l’énergie verte, les semi-conducteurs, les nouvelles infrastructures, les chaînes d’approvisionnement pour les véhicules électriques et l’intelligence artificielle. Pour identifier les gagnants, il est essentiel de comprendre la dynamique de ces secteurs et de sélectionner les entreprises disposant de modèles d’exploitation durables et d’un pouvoir de fixation des prix élevé.»

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés